Opacité présidentielle

Peut-être que les quelques lectrices et lecteurs qui me font l’honneur de suivre mes billets estiment que des raisons inavouables me poussent à négativiser systématiquement tout ce que fait Emmanuel Macron, je ne le pense pas. Ce sont des faits tels que la subite apparition sur la scène politique d’un parfait inconnu occupant soudain un poste clé du Gouvernement ( ministre de l’économie ! ) qui attira mon attention sur cette personne.

 Puis une nouvelle apparue dans la presse rapportant que ce ministre avait dépensé en quelques mois les trois quarts du budget de son ministère en réceptions somptueuses, je fus intrigué d’autant que les journalistes précisaient que de telles dépenses n’entraient pas dans les habitudes de la Maison.

Et lorsque cette personne, très jeunes, sortie de nulle part, s’inscrivit dans la course à la fonction présidentielle, je fus ébahi, d’autant que son programme, qui tardait à venir et donc à être analysé, parut inconsistant à mes yeux. (j’étais enthousiaste pour celui de Benoît Hamon.) A partir de ce moment je fus très méfiant quant aux intentions de ce personnage.

Lors du premier débat, alors que les concurrents cherchaient leur place, la caméra nous montra Benoît Hamon interpeller Emmanuel Macron disant quelque chose comme : « J’espère que tu nous parleras des donateurs qui financent ta campagne ! ». L’homme s’empressa vers sa place sans répondre. Pour ma part, je trouvais Hamon maladroit car dévoilant une carte importante et que ce serait au cours du débat qu’il devrait la poser, ce qu’il ne fit pas.

Ce fut le début de mes doutes sur l’honnêteté d’Emmanuel Macron, doutes qui n’ont fait qu’empirer.

Or ce soir, je n’ai plus que des certitudes quant à la duplicité du Président de la République. Je viens de visionner sur la chaîne parlementaire PUBLIC SENAT, le reportage de Quentin Calmet :

« L’affaire Benalla, l’enquête du Sénat ».

 Epoustouflant !

Tout citoyen devrait visionner ce document ! Inimaginable ! Moi qui doutais de l’utilité du Sénat, je comprends au jour d’hui son immense utilité.

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.