L'ABSTENTION EST POUR NOUS LA SEULE SOLUTION.

Depuis que j'ai une conscience politique, un peu plus de 50 ans, on me dit que le fascisme et la finance vont de pair, que c'est le même monstre, et je suis totalement d'accord avec cela. C'est même pire puisqu'on sais que c'est la finance qui manipule le fascisme...tout le temps !

Je pense que le capitalisme est AUSSI dangereux que les pires systèmes totalitaires. Il suffit pour cela d'imaginer la souffrance au travail, dans les usines, mais aussi les harcèlements un peu partout et au nom, souvent, de la rentabilité. Rentabilité pour les rentiers et le capitalisme, JAMAIS pour ceux qui génèrent la richesse.

Il suffit de voir la capacité d'oubli qu'ont les grands groupes concernant le meurtre de 1000 ouvrières dans un atelier de confection à Dhaka au Bangladesh pour comprendre que la vie humaine n'a aucun prix pour Macron... et le P$ (le Nouvel Obs, journal de gauche, titrait 62 mort et 1000 blessés. On vois leur intérêt pour la part de l’humanité qui confectionne leurs vetements)

Passées à la trappe les 1000 ouvrières, oubliées, comme les charniers en Afrique, générés par ou pour Bolloré, Areva et consort,

Il suffit de se remémorer le comportement des capitalistes français pendant la guerre de 39/45 qui ont largement collaboré (comme il revient à la mode ce mot horrible de "collabo") et celui des krupp, schnieder, BMW, etc qui avaient presque la gestion des camps d'extermination pour y trouver de la main-d’œuvre ou des cobayes pour les pharmaciens.

Mr Macron est issu de ce capitalisme débridé qui se dit que tout est à lui, qu'il a juste à puiser et cette élection le conforte lui et ses semblables. Ils ont eu peur, très peur, mais maintenant ils savent que plus rien n'arrivera, que leur allié, leur moitié sombre, le fascisme est toujours là pour les sauver à temps.

Un peu comme un monstre qui a deux bras droits, un pour tenir la baguette et faire trimer le peuple, l'autre pour lui faire les poches le plus possible.

Alors les amis, quoi que dise qui que ce soit, je ne prendrai pas ma part de responsabilité dans cette élection parce que JE NE SUIS PAS RESPONSABLE, malgré que je sois opposé aux idées nauséabondes du FN depuis la fin des années 60.

Je sais, maintenant, qui sont les vrais responsables de ce cahot, ils sont a deux.

Le premier, c'est le Parti $ocialiste et Mr Benoit Hamon qui ont été des artisans actifs et objectifs de la [notre] défaite de la France Insoumise et de JLM2017. Hamon est donc objectivement un fasciste ou un capitaliste !

Le second, c'est les médias, les journaux, les télés, les journalistes qui, sans aucune retenue, ont insulté Jean-Luc MELENCHON et les Insoumis pendant des mois et des mois voire même des années.

Non ils n'ont pas gagné “de bonne guerre" dans une éléction respectant la loi, comme on a l'habitude de dire et qu’ils voudraient le faire croire.

Ils ont triché, menti, insulté, déformé tout, trafiqué les dépouillement et le premier tous de l'éléction et nous ont mis sous une chape de silence pendant la campagne, comme jamais personne ne l’avait été depuis la guerre. Le FHaine avait d’ailleurs beaucoup plus la parole que nous. Quoiqu’il se passe dans le monde, on demandais l’avis du FHaine à travers la vision de sa présidente ou de son nervi Philippot. Toute l’actualité était vue à travers le prisme du FHaine du P$ et de LR. La France Insoumise n’a jamais eut droit au chapitre sauf quand la loi les y a obligé, et là encore, ils se sont déchainés en insultes de toutes sortes et en mensonges contre nous.

Non, nous ne sommes pas responsable, et si le FHaine passe en mai, ne venez pas nous voir, les portes seront closes.

Les journalistes se sont montré digne des journalistes de Petain pendant la guerre de 39/45 ou de ceux de la guerre d’Algérie...(Ce n'étais pas radio Londres mais radio Petain qu'on entendais chaque jour)

Malgré cela nous avons fais 19% vous vous rendez compte ?

19% dans ce contexte et relayé par un systéme médiatique totalement pourri par le fric.

Sans ces pourritures (ah oui, les insoumis ont l’insulte facile. Non, pourriture est un qualificatif qui convient très bien à la presse je trouve) et dans un pays normal, je veux dire avec une presse qui rend objectivement compte de l'actualité du pays où elle se trouve, et d’une élection aussi grave, non seulement Jean-Luc MELENCHON et les insoumis auraient probablement été au deuxième tour, mais nous aurions approché les 50% au premier tour. Notre programme aurait “laminé” tous les autres et siphonné les voix populaires où qu’elles soient.

Les discours de Jean-Luc MELENCHON, auraient drainé le double de foule. Retransmis à la télé, ils auraient fait reflechir tout le monde et dans le monde entier. Notre programme aurait été lu par presque toute la population. En tout cas la population laborieuse et les gens intelligents.

Objectivement, la chute de Jean-Luc et de la France Insoumise, et seulement la nôtre, était voulue, elle était organisée par la finance et le P$ avec comme outil la presse et les journalistes même au risque de pousser la bête en avant.

L'idiot utile dans cette affaire, ils était deux cette fois. Mme Lahaine et Mr Macron.

Peut être bien que vu son comportement, Macron s'est évadé du cadre qui lui était assigné et qu'il ne sera pas facile de le remettre dans sa boite.

Les seuls qui pourrions le faire sont JLM et nous, mais on aurais fort à faire car les deux bêtes malades sont en liberté !

Alors, peut être qu'on va nous lâcher la grappe pour qu'on puisse remettre les choses en ordre d'ici quelques années, quand tout le monde aura peur du clown qui se prends pour un roi et de la reine mère.

Donc pour moi il n’y aura aucun mot d’ordre qui tienne la route, même si j’entends bien les appels du pied de certains de mes amis politiques.

Jean-Luc, nous te suivons, nous sommes avec toi dans cette période difficile pour nous et pour toi encore plus, mais nous ne te suivrons pas aveuglement si tu appel à voter pour la finance.

Donc abstention !

Pas une voix pour lahaine, mais pas une voix pour la finance

Démerdez vous avec vos cauchemars!

Jean-Marie GRANDJEAN

 

Insoumis et ouvrier.

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.