jean-marie gumy
Abonné·e de Mediapart

882 Billets

0 Édition

Billet de blog 5 juil. 2016

jean-marie gumy
Abonné·e de Mediapart

Première AG citoyenne sur Médiapart: jouer des deux partitions est nécessaire

Ô pirate, sème tes graines révolutionnaires sur ton fier navire pour le faire triompher mais tiens à l'oeil le bateau de l'amiral du roi pour y placer un capitaine de ton camp.

jean-marie gumy
Abonné·e de Mediapart

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.

Jouer l'abstention sur un vote qui détermine l'avenir de la nation n'est sans doute pas le meilleur choix possible. Une Le Pen présidente = un Filoche président s'engageant par des mots vrais et vérifiés (par exemple cette fameuse assemblée constituante désirée des révolutionnaires) auprès des citoyens et citoyennes en dissidence, par exemple? Filoche, est-il carnivore ou végétarien?... Il faudrait lui poser la question pour savoir s'il écouterait cette exigence...

Et accepter le même fonctionnement présidentiel sans ne rien faire de révolutionnaire au niveau citoyen n'est plus envisageable dans le contexte actuel.

Jouer le vote blanc ou l'abstention sera-il suffisamment important pour ridiculiser et contester la légitimité du nouvel ou nouvelle élu(e) 2017 devant le peuple français? Ou sera-t-il le suicide et le tombeau funeste des révolutionnaires qui devront faire face à un pouvoir fasciste avec tous les pouvoirs militaires et policiers en face d'eux? Je suis 100% d'accord avec un vote blanc en cas d'un second tour Sarkozy/Le Pen ou Hollande et des deux autres cités. Mais pas si un candidat de gauche qui représente au mieux le peuple sort de la nasse et réussi à passer, par miracle citoyen, au second tour.

Donc pirater et mettre une pression maximum sur les politiques officielles des partis, oui, absolument. Mais s'abstenir complètement, sortir complètement de la dynamique présidentielle telle qu'elle est prévue, se résigner à ne pas chercher un ou une candidat(e) valable à la présidentielle qui est légitimé(e) par les révolutionnaires est pour moi d'un très grand danger pour le mouvement révolutionnaire non-violent. Car en cas d'échec, le risque immense serait que le nihilisme suicidaire, l'auto-suicide par des actions directes violentes, succède à la révolution citoyenne non-violente. Et dans ce cas, Sarkozy, Le Pen, ou même Hollande auront beau jeu de dire que nous sommes de dangereux terroristes sans aucune légitimité...

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.

Bienvenue dans le Club de Mediapart

Tout·e abonné·e à Mediapart dispose d’un blog et peut exercer sa liberté d’expression dans le respect de notre charte de participation.

Les textes ne sont ni validés, ni modérés en amont de leur publication.

Voir notre charte

À la Une de Mediapart

Journal
Sobriété : le gouvernement a un plan, mais qui pour l’appliquer ?
L’exécutif annonce de nombreuses mesures pour réduire la consommation d’énergie de 10 % d’ici à 2024. Mais presque tout est basé sur le volontariat et les moyens de mise en œuvre restent flous. 
par Jade Lindgaard
Journal
Altice obtient une censure d’articles à venir au nom du secret des affaires
Le groupe de Patrick Drahi demandait en référé, au nom du secret des affaires, la censure de trois articles publiés par le site Reflets et exploitant des documents interne mis en ligne par des hackers. Le tribunal de commerce a rejeté cette demande mais ordonne au journal de ne plus écrire sur le sujet.
par Jérôme Hourdeaux
Journal — Migrations
En France, « rien n’a été prévu » pour accueillir les exilés russes
Depuis le début de la guerre d’invasion russe en Ukraine, des centaines de Russes sont venus chercher refuge en France. Confrontés à un manque criant de politique d’accueil et à des obstacles en tout genre, ils ont surtout trouvé de l’aide auprès de réseaux d’entraide.
par Nejma Brahim
Journal
Procès France Télécom : une condamnation pour l’exemple ?
Le 30 septembre, les anciens dirigeants de France Télécom ont vu leur condamnation pour « harcèlement moral institutionnel » confirmée en appel. Leur politique de départs forcés, menée à partir de 2007, avait débouché sur une vague de suicides. Mais les responsables échappent à la prison ferme. Quelle portée pour ce jugement ?
par À l’air libre

La sélection du Club

Billet de blog
Quand les riches se mettent à partager
Quand Christophe Galtier et Kylian Mbappé ont osé faire leur sortie médiatique sur les jets privés et les chars à voile, un torrent de réactions outragées s'est abattu sur eux. Si les deux sportifs clament l'erreur communicationnelle, il se pourrait en fait que cette polémique cache en elle la volonté des dominants de partager des dettes qu'ils ont eux-mêmes contractées.
par massimo del potro
Billet de blog
Doudoune, col roulé et sèche-linge : la sobriété pour les Nuls
Quand les leaders de Macronie expliquent aux Français comment ils s'appliquent à eux-mêmes les injonctions de sobriété énergétique, on se prend à hésiter entre rire et saine colère.
par ugictcgt
Billet de blog
Transition écologique ou rupture sociétale ?
La crise actuelle peut-elle se résoudre avec une transition vers un mode de fonctionnement meilleur ou par une rupture ? La première option tend à parier sur la technologie salvatrice quand la seconde met la politique et ses contraintes au premier plan.
par Gilles Rotillon
Billet de blog
Leur sobriété et la nôtre
[Rediffusion] Catherine MacGregor, Jean-Bernard Lévy, et Patrick Pouyanné, directrice et directeurs de Engie, EDF et TotalEnergies, ont appelé dans le JDD à la sobriété. En réponse, des professionnel·les et ingénieur·es travaillant dans l'énergie dénoncent l'hypocrisie d'un appel à l'effort par des groupes qui portent une responsabilité historique dans le réchauffement climatique. Un mea culpa eût été bienvenu, mais « difficile de demander pardon pour des erreurs dans lesquelles on continue de foncer tête baissée. »
par Les invités de Mediapart