Saoul comme un polonais

Pour commencer l'aventure de ce modeste blog, il me semblait intéressant de casser un mythe tenace à propos de la Pologne: l'acoolisme. Si le Polonais ne rechigne pas à boire un coup de temps de temps, il le fait avec une certaine modération car il apparait que les Polonais sont dans la moyenne des buveurs européens. Enfin, pour être tout à fait honnête et selon les chiffres qu'on peut glaner ça et là et qui disent tout et son contraire, ils se situeraient dans le haut du tableau européen. Tout comme la France. La Pologne se situerait derrière des pays comme l'Irlande ou le Portugal, qu'on peut associer à une certaine culture de la fête, certes - surtout l'Irlande - mais pas à une ivrognerie atavique.

Les Polonais doivent sans doute leur réputation au fait que la vodka est tout de même la boisson nationale, même si les jeunes en boivent moins et à l'expression qui sert de titre à ce billet et qui appelle une petite rectification. Ce quasi proverbe, fort péjoratif, aurait vu le jour au cours de la bataille de Somosierra en 1808 au cours de laquelle des lanciers polonais, en sous-nombre, ont chargé et vaincu les position d'artilleries espagnoles. Admiratif, l'empereur aurait déclaré : "il faut être saoul comme un polonais pour accomplir celà". On dit aussi que des généraux français, voulant minimiser l'héroïsme des cavaliers polonais, auraient dit que ceux-ci étaient ivres. Ce à quoi Napoléon répondit "Et bien messieurs, le prochaine fois, soyez saoul comme des Polonais".

Pour en revenir à la vodka, elle fait partie de l'identité polonaise. D'ailleurs les Polonais prétendent l'avoir inventée. Je suppose que les Russes disent la même chose. Mais il y a suffisamment de sujets qui fâchent entre ces deux pays pour qu'on évite d'en rajouter. Bref, à une époque pas si lointaine où la Pologne était de l'autre côté du rideau de fer, la vodka était la seule boisson disponible en abondance. Pour le reste, il fallait des coupons et faire la queue pendant des heures pour souvent s'entendre dire "Nie ma", il n'y en a pas. La vodka était également très souvent distillée, en toute illégalité, à la maison. La tradition perdure aujourd'hui. Pour un polonais, même s'il n'aime pas trop cela, la vodka est une boisson traditionnelle et il y a certaines occasions, un mariage par exemple, ou l'on se doit d'en boire quelques verres. Le plus souvent cul-sec, surtout le premier.Ce n'est pas un alcool particulièrement bon mais c'est une boisson "solidaire" et chaleureuse. On n'en boit jamais seul et chaque verre s'accompagne d'un toast. Bu avec modération, on pourrait même dire qu'il s'agit d'une boisson "civilisée".

Na zdrowie ! (à la vôtre!)

 

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.