Sensationnel : Emmanuel Macron renonce à l’arme nucléaire !

Paris, le 1er avril 2020. Par un communiqué de presse de l’Elysée, on apprend que le chef de l’Etat a décidé d’appliquer l’article 6 du TNP (Traité de Non-Prolifération nucléaire), auquel la France a adhéré le 2 août 1992. Dès la fin du confinement et la victoire acquise sur le coronavirus, le Président de la République invitera dans la capitale française les chefs des 9 Etats dotés d’armes nucléaires, dits P5 + 4, pour négocier l’élimination complète et contrôlée de leurs armes nucléaires. (1)

Dès à présent, il suspend les programmes de développement des armes nucléaires françaises. Les usines d’armement qui, à la demande de la ministre des Armées et du chef d’Etat-major des armées, continuent à fonctionner pendant la crise du coronavirus, vont être fermées sans délai et le resteront à l’issue du confinement. Le Parlement sera saisi d’un projet de loi budgétaire rectificative.

La décision a été prise cette nuit, à l’issue d’une réunion extraordinaire du Conseil scientifique de Santé. Réalisant que la France manque cruellement de kits de dépistage du coronavirus, de masques de protection contre le coronavirus, de médicaments contre le coronavirus, de lits médicalisés, d’appareils respiratoires, de personnels soignants, de protection des personnels soignants et des autres personnels non confinés, le chef de l’Etat a décidé de leur consacrer les 37 milliards d’Euros jusqu’à présent destinés à fabriquer d’ici 2025 des missiles et des bombes atomiques.

« En renonçant à nos programmes nucléaires, nous économiserons 14,5 millions d’Euros par jour », a-t-il déclaré. « Il est vrai que, dans la guerre que nous livrons au coronavirus, les engins explosifs que nos sous-marins nucléaires promènent sous l’eau en permanence et qu’ils peuvent lancer à tout moment ne nous sont pas d’une grande utilité. Ils ne permettent pas plus de lutter contre les épidémies virales, le réchauffement climatique, la radioactivité et les cancers, que contre le terrorisme. Ils nous permettraient seulement d’ajouter un milliard de morts à ceux du coronavirus. Ce serait déraisonnable. »

« Le monde de demain ne sera plus jamais comme celui d’hier et d’aujourd’hui. Nous devons opérer une révision, certes déchirante, mais indispensable, de nos habitudes et de nos priorités, de nos comportements et de nos modes de pensée. C’est à quoi la France entend contribuer activement, pour humaniser la planète et lui éviter l’apocalypse. J’y veillerai personnellement, aussi longtemps qu’il le faudra. »

***

(1) "Le P5" désigne le groupe des 5 Etats dotés d’armes nucléaires (EDAN) qui sont à la fois membres du TNP et, par ailleurs, membres permanents du Conseil de sécurité de l’ONU : Etats-Unis, Russie, Royaume-Uni, France et Chine. Quatre autres Etats, hors TNP, en sont également dotés : Israël, l’Inde, le Pakistan et la Corée du Nord.

Entré en vigueur en 1970, le TNP stipule : "Chacune des Parties au Traité s’engage à poursuivre de bonne foi des négociations sur des mesures efficaces relatives à la cessation de la course aux armements nucléaires à une date rapprochée et au désarmement nucléaire, et sur un traité de désarmement général et complet sous un contrôle international strict et efficace." (Article 6)

 

 

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.