Le bon, la brute et les 7 mercenaires

Forts de leurs armes de massacre, MM. Trump et Kim Jong-un font trembler la planète en soufflant sans crier gare tantôt le chaud, tantôt le froid. Difficile de dire lequel des deux est le bon, lequel la brute, tant les rôles sont réversibles et les personnages instables. Une seule certitude : grand ou petit, ces deux gesticulateurs en chef devraient être privés l’un et l’autre de leurs terrifiques engins. Il n’est pas raisonnable de continuer à confier le sort de la planète à Dr Folamour et Mr Hyde.

Quant aux sept mercenaires restés en embuscade mais toujours prêts à dégainer leurs colts à tout moment, il faut eux aussi les désarmer. C’est la tâche des peuples, des citoyens et des parlementaires.

En France, nous avons nous aussi notre Jupiter qui pourrait, depuis son PC prudemment enfoui sous l’Elysée, faire un milliard de morts. Mais nous avons le moyen de le priver de ses foudres tout en ouvrant la voie à un démantèlement général des bombes atomiques.

Il suffit d’obtenir que 20 % du Parlement - 185 députés et sénateurs – proposent une loi référendaire sur la question : « Voulez-vous que la France négocie et ratifie avec l’ensemble des Etats concernés un traité d’interdiction et d’élimination complète des armes nucléaires sous un contrôle mutuel et international strict et efficace ? ». Sous le précédent quinquennat, ils furent 126 à signer cette proposition de loi. Pourquoi ne trouverions-nous pas sous celui-ci 185 esprits libres au sein du Parlement ?

Ensuite, ce sera presque un jeu de trouver 10 % d’électeurs inscrits pour apporter leur soutien à cette loi, conformément à l’article 11, 3e alinéa, de la Constitution, quand on sait que trois Français sur quatre répondraient oui à la question posée.

Pour abolir les armes atomiques, vive le référendum ! Aux urnes, citoyens !

Lire aussi :

Du 11 au 18 mars 2018
Semaine nationale pour la sortie du nucléaire

6 mars 2018
Vers la paix et le désarmement atomique dans la péninsule coréenne… et ailleurs ?

3 avril 2017
APPEL A REFERENDUM sur la participation de la France à l’abolition des armes nucléaires

29 octobre 2016
27 octobre 2016 : le jour où le grand retournement de l’histoire est devenu possible

27 octobre 2016
101 députés et sénateurs français proposent un référendum pour l’abolition des armes nucléaires

6 janvier 2016
Le 4e essai nucléaire de la Corée du Nord : point de départ de l’abolition des armes nucléaires ?

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.