Les dessins plus fort que les balles.

De culture chrétienne mais pas tant que ça catholique, avec le temps, je suis devenu laïc.

Je me méfie des religions, des religieux de tout poil. Je les déteste même et les évite.

Je me méfie du Christianisme, du Judaïsme, de l'Islam ou tout autre conception philosophique, économique ou politique totalitaire qui divise le monde en deux, d'un coté les « infidèles » et de l'autre « eux ».

Je respecte dans mon pays et ailleurs ceux qui professent une religion à la seule condition qu'il me respecte aussi. Sinon, je m'en vais, je les fuis. Pas de lâche compréhension face aux fanatiques.

Que tout les croyants du monde s'en prennent à leurs « extrémismes », fassent le ménage dans leurs chapelles, leurs mosquées, leurs synagogues.

Je me rend bien compte qu'il y a aussi une utilisation par l'extrême droite de ces intégrismes. Mais plus grave la pauvreté, l'une des causes comme l'ignorance, entrainent, notamment les jeunes dans un désespoir logique et mortifère.

Que font nos « élus » pour favoriser ces liens ?

Une seule foi. Celle de la République ; Liberté, Egalité, Fraternité.

C'est le moment de s'y mettre... A vos crayons, à vos plumes, à vos claviers.

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.