Antenne publiques privées

 

J'apprends ce matin 19 Décembre, sur France “Culture”(émission de Marc Voinchet) que, dans le cadre d'une "information" sur les élections municipales dans les “grandes” villes, particulièrement à Marseille, la journée “décentralisée” se déroulera à la Samaritaine.

Ce bistrot, la Samaritaine, se situe sur le Vieux port dans un endroit privilégié dans l'imagerie marseillaise mais demeure , malgré tout, un bistrot mercantile!

Toutefois il reste un lieu de convivialité privé, tellement “privé” qui leur arrive de ne pas nous donner un vrai ticket pour de vraies consommations.

Il est bien loin d'endroits publics comme, par exemple l'immense hall d'acceuil de la Criée-situé juste en face de la Mairie- pour lequel la Directrice, Macha Makieff, n'aurait pas refusé d'accueillir une antenne financée par les deniers publiques.

Ou d'autres lieux moins “marseillais” mais tout autant publics...

Est-ce à dire que nos “antennes” publiques ont des raisons financières que la raison publique ignore?

 

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.