Pour la disparition du Moutruche.

Mohamed Ali Saoud, le 20 novembre 1998 à Toulon.
 Karim Aouad, le 20 février 2004 à Marignane. Hakim Ajimi, le 9 mai 2008 à Grasse.
 Lamine Dieng, le 17 juin 2007, dans le XXe arrondissement de Paris.
Ali Ziri, le 20 juillet 2009, à Argenteuil...
En 2007, la France a été condamnée par la Cour européenne des droits de l’homme pour « violation du droit à la vie ».
Le 1er janvier 2012, Wissam El-Yamni, 30 ans, a aussi perdu la vie à Clermont-Ferrand peu après son interpellation jugée extrêmement brutale par des témoins.
Après les « flash-ball » considérés comme « armes non-létales ! », après l’explosion des gardes à vue et des indications pour « outrages et/ou rébellion », certains policiers, mal encadrés mais bien briefés, se livrent à des interpellations fatales. Sûr que certaines personnes se débattent, mais résister reste la seule façon pour le poisson de ne pas mourir d’asphyxie. Soumis à la loi du chiffre, à une formation simpliste, des agents de la Force publique garrottent des suspects.
Ne soyons pas dupe !
Ces morts ne le sont pas pour rien. Comme les clochards dits S. D. F., ils meurent pour l’exemple. Afin que le passant qui passe et le pauvre qui marche encore debout puisse se dire «  Cela pourrait m’arriver, filons droit ».
Et la machine à fabriquer du consentement, de la docilité, fabrique une race pas prête de s’éteindre ; le moutruche (croisement de mouton pour sa propension à suivre et l’autruche pour sa capacité à s‘aveugler). Plus qu’une police type Stasi ou KGB, notre société de plus en plus inégalitaire sécrète les anticorps à opposants c’est-à-dire les arrestations musclées, le déclassement et la dérive sociale, l’individualisme chic, la cupidité infinie…Petite terreur de chacun pour plus de consentement de tous…


Disons qu’un de ces jours, ces digues finiront par céder comme cela commence en Grèce ou comme hier en Espagne. Contre le moutruche, le partage et la solidarité, une presse indépendante, une résistance intellectuelle, etc.

A vous de trouver, chez vous, ce qui diluera les cellules souches du moutruche !

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.