MALI-NORD, toujours non.

Le 16 janvier j’écrivais un petit texte vite fait mais pensé depuis des années et des années contre la guerre au Mali-Nord.

Il n’eut la grâce de n’attirer aucune réaction des lecteurs contributeurs de Médiapart et tomba, évidemment, dans les oubliettes de l’histoire.

Mais faut  penser sur plusieurs plans.

Par-delà les arguments recevables de « libérer les populations » du joug de voleurs de grands chemins se-parant-de-vertus-religieuses-quelques-peu-rétrogrades, ne devons-nous pas regarder du côté où ça fait un peu mal ?

 Comme de protéger des intérêts commerciaux ou/et productifs de notre pays ou d’alliés, nous voilà en train de pourchasser l’infidèle au prétexte qu’il faut « nettoyer » les grottes du  massif des Ifoghas, au nord de Kidal à 1.500 km de Bamako, tout près de la frontière algérienne.

Et ça, ce n’est pas fini.

 

Alors, que pensez-vous de cette équation ?

D’abord ;

Le sergent-chef Harold Vormezeele, tué au Mali ce Mardi 19 Février 2013.

33 ans. Un mec comme plein d’autres.

 Ni plus ni moins.

Mais une vie.

Une vie humaine, comme disent maladroitement ceux qui n’ont pas fait d’étude.

Et je sais qu’il y en d’autres. Soldats, civils, passants voire adversaires.

Combien de vies ? Et ne commencez pas à penser  qu’il y a des vies plus justes que d’autres ou qui méritent plus de larmes…

Ensuite ;

La guerre au Mali a coûté "un peu plus de 100 millions d’euros" à la « France » depuis le début des opérations, le 11 janvier dernier, a déclaré le ministre de la Défense, mardi matin sur RTL.

Alors, deux questions bêtes.

Très crétines.

D’abord, n’y a-t-il pas dans cet engagement comme un parfum de plan marketing sournois pour nous préparer à d’autres guerres, conflits, affrontements moins exotiques mais plus quotidiens ?

Ensuite cette « opex » ne participe-t-elle pas de la machine à rendre progressivement plus  « relatif » toute vie humaine ?

Conclusion ; plus de violences pour mieux protéger « nos » intérêts ?

Non ?

Sacrée équation.

Salut Harold, Mohamed et à tous les autres…

 

 

 

 

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.