"Faites ce que je dis, ne faites pas ce que je fais" à Joël Martin

Je pense qu'il y a de nombreuses violations de la charte qui ne subissent pas le même sort que celles (?) de Joël Martin. Alors évidemment, il est brillant, informé, et ne lâche pas le morceau... Il... relève le niveau moyen (paf, je me fait des amis, là, mais je suis relevé aussi, hein, z'inquiétez pas).

Je ne suis pas sûr que ses attaques contre la psychanalyse soient la cause de ce rejet, mais plutôt celles contre A Perraud (opinion, avis : aucune preuve). Les différents sur la psychanalyse sont un prétexte.

Ce qui est glaçant c'est MDP ne se justifie pas, utilise l'argument d'autorité (je suis chez moi, je fais ce que je veux, il peut nous créer des ennuis, on le vire), et justement, n'argumente pas. Aucun exemple de mensonge ou de manquement. Aucun que j'ai retrouvé pour être exact. Celà aurait surement des vertus pédagogiques. Là, on voit une clique de propriétaires sacquer un locataire à cause "du bruit et de l'odeur". C'est moisi.

"Faites ce que je dis, ne faites pas ce que je fais".

Décevant.

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.