Le pouvoir de la discorde

 

 

 

Le gouvernement français nous voile la face via un tissu de mensonges qui prospère aux heures de grandes écoutes, sur le câble.  Comment justement ne pas péter un câble,  face à une propagande qui résonne comme une dissonance institutionnalisé. Eh bien imaginez-vous la joie de voir le château de cartes de la macronie, s'effondrer causé entre autres par un mépris de classe qu'éprouve le sommet pour sa base. 

 

Le pays à genoux, trop occupé  a s'extirpé de la misère, telle la merde sur la semelle de chaussure. Il n'en finit plus de voir éclater aux grands jours, les conflits d'intérêts. Tandis que les bars, les restaurants et autres boîtes de nuits trinquent à guichet fermés. La France pays de la gastronomie risque de rendre les couverts. Et pour cause le gouvernement semble ravi de vendre l'argenterie ( aux américains) puisque certains trouvent leurs comptes, dans d'interminables queues au Mac Donald. Effectivement  d'avoir élu un banquier qui a été toute sa carrière au service des riches. Il n'allait pas se transformer, en Robin des bois entre deux pubs Amazon , bien qu'il a tenté de nous convaincre durant sa campagne par a + b = z.

 

L'Élysée prend des allures d'enseigne de Mr Bricolage pourtant à la demande générale refuse de refaire son stock de marteaux et de faucilles ... Toutefois quelques cordes suffiront à clouer le bec de ce pouvoir de la discorde afin d'avoir raison de leurs langues bien pendues...

 

 

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.