La dictature en marche

Le délégué général de La République en Marche, Stanislas Guérini, menace d'un retrait de candidature, Sara Zemmahi, une candidate remplaçante pour les élections départementales, dans le canton de Montpellier, car sur l'affiche de campagne, elle apparaît voilée. Ce parti ( entre autres) prône un retrait du port du voile en réponse, à de récurrentes polémiques sur le port du voile qui nous poussent à croire que l'intégration des français(es) de confessions musulmanes, est douteuse. Ce parti promeut l'assimilation et la méritocratie ( Sara Zemmahi est ingénieure qualité) . Or le sentiment de rejet envers la candidate, comme forme de séparatisme retentit du parti concerné  jusqu'au gouvernement.

Cette situation est symptomatique d'une volonté d'invisibiliser les minorités dans la vie ( parquer dans des quartiers abandonnés par la république), au petit écran 1 ( suppression de France O), au septième art, voire de les priver d'outils leurs permettant de faire valoir leurs droits ( CCIF) et avec cette menace de retrait de candidature, de les priver de la scène politique. Face à un Etat fort qui prétend incarner l'unité nationale, tandis qu'il instrumentalise l'ordre, en se focalisant sur l’exécutif, comme moyen de répression, envers des émanations de la société civile qu'il juge comme étant, anti-républicaines. Hormis que la démocratie est le symbole même de la pluralité, les opposants au port du voile 2 n'hésitent pourtant pas à criminaliser, cette pratique religieuse qu'ils jugent anti-démocratique. Cependant jusqu'à preuve du contraire, le port du voile est garanti par la laïcité. Toutefois ici est davantage question, de choséification du communautarisme, comme recette politique ( électoraliste), veille comme le monde. C'est pourquoi Sara Zemmahi et bien d'autres avant elle ( notamment Maryam Pougetoux, présidente de l'UNEF, à Paris IV), sont les martyres de la laïcité, crucifiées, par de faux- prophètes qui prônent la loi, contre le séparatisme, comme évangile.

1Induit dans l'article de Robin Andraca, « Une semaine sur les chaînes d'info : 85 débats sur le voile, 286 invitations et 0 femme voilée », publié le 17 octobre 2019 à 15:55 sur le site de Libération .

2 A croire que le retrait du port du voile, est la solution à tout les maux de la société française...

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.