La terrasse d'un café

Poème

Ce lieu où je m'abandonne

Le temps d'un café

En cherchant des caresses ensoleillées

Là où le temps ne me terrasse pas

 

Le parfum qui jailli de ce breuvage

Ecume mes lèvres

Et me laisse entrevoir

Un jour nouveau

 

Face aux allées et venues des passants

Je prend mon temps

Avant de rejoindre les rangs

D'une course effrénée

 

Me laissant songeur d'une époque

Où les réunions et autres débats

Animaient les terrasses de café

En faisant naître jadis

Les prémisses d'une révolution 

 

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.