jpylg, est-ce bien raisonnable d'être croyant?

Les philosophes dans le théâtre de Molière sont présentés comme de vieux fous ridicules et délirants, radoteurs têtus, donneurs de leçons, fâcheux et pas du tout raisonnables. Heureusement tous les modèles n’ont pas disparu et ils continuent de nous faire rire.

L’un d’eux, ayant découvert récemment une ânerie dans les évangiles, cherchait une explication.

Persuadé comme lui que les textes bibliques sont truffés d’âneries, je lui ai donc proposé mon opinion : « Dieu peut tout se permettre ».

Jugé sans doute proche de la débilité, j’ai reçu : "Le principe de toutepuissance de Dieu existe, mais théoriquement il exclut l'absurdité : Dieu ne peut pas faire un rond carré… etc."

Peut-être suis-je trop préoccupé de logique, je lui ai répondu: "les théories ont des limites, Dieu en aurait-il?"

Comme j’insistais pour avoir une réponse à cette question : « Car enfin, j'aimerais bien savoir si, selon vous, Dieu a des limites ou non, et si dans sa glorieuse toute puissance il est capable d'être une chose et son contraire, tout et rien » les propos du dit philosophe sont devenus fort agressifs…. comme chez Molière !

Croire ne me semble pas raisonnable. Pourquoi vouloir justifier sa foi, l’argumenter ? On s’expose à des exercices de logique désagréables. Un Dieu qui serait capable de se créer et de créer monts et merveilles, pourquoi ne serait-il pas capable de tout et de rien ?

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.