Tous responsables

dans l'affaire Benalla on se souvient quez le Président MACRON avait déclaré...

TOUS RESPONSABLES

 

Dans l’affaire BENALLA on se souvient que le Président MACRON avait déclaré devant la Maison de l’Amérique Latine et face caméra qu’il n’y avait qu’un responsable et qu’il était là c'est-à-dire devant les caméras. Il reconnaissait par là qu’il était le seul responsable et il avait invité qu’on vienne le chercher. Cette phrase un peu irresponsable n’a pas été étrangère aux manifestations souvent violentes de gilets jaunes.

 

Mais notre président est également responsable des manifestations et des désordres que nous connaissons depuis quelque temps comme ces jours-ci celle des policiers, et depuis plus longtemps celles des urgentistes et des personnels hospitaliers, mais aussi du suicide de la directrice d’école, et ceux des agriculteurs même si ceux-ci ont commencé depuis longtemps.

 

Il est bien entendu facile de « taper » sur le Président, mais il faut reconnaître que c’est sa politique qui est appliquée et qu’il est directement à l’origine de l’attrition des moyens budgétaires par la suppression de l’ISF, l’instauration de la Flat Tax, la compensation de la Taxe d’Habitation au profit des communes, ou encore les baisses de charges des entreprises, les défiscalisations et désocialisations massives.

En effet de nombreuses manifestations trouvent leur origine dans la faiblesse chronique des moyens mais aussi dans un management déficient lié à la suppression des moyens en effectifs et budgétaires.

 

Si E. MACRON est directement comptable de la situation actuelle, ses prédécesseurs ont une part de cette responsabilité car la baisse des crédits et des effectifs, jumelée avec les mesures d’une démagogie honteuse et irresponsable de baisse des impôts est commune à tous les candidats.

 

Mais nous tous sommes tout aussi responsables car on ne peut réclamer et applaudir aux baisses d’impôts et en même temps réclamer des moyens et des effectifs supplémentaires !

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.