Exceptions retraites

Lors de son intervention au sujet des retraites, E. PHILIPPE ...

EXCEPTIONS…

 

 

Lors de son intervention au sujet de régimes de retraites E. PHILIPPE a fait usage de comparaison entre les chauffeurs de la RATP et ceux d’autres villes. Si le mode comparatif est approprié, il doit pouvoir aussi s’appliquer à d’autres corps de métiers. Ainsi quand on apprend que les militaires et les policiers pourront continuer à profiter de leur régime de retraite particulièrement favorable au motif de leur métier dangereux il faudrait avoir le courage politique de comparer ces métiers avec d’autres nettement plus dangereux. Il en est ainsi du métier de chauffeur routier. Ces gens sont comme les globules rouges. Ils circulent sur les artères de notre pays en livrant tout ce qu’il faut pour vivre et prospérer et sans eux notre pays serait à l’agonie en quelques jours surtout depuis le règne absolu du « just in time ». Ce corps de métier absolument indispensable à notre économie, paye un lourd tribut et en 2016 ce sont 55 d’entre eux qui ont perdu la vie. En face, combien de soldats et de policiers morts dans l’exercice de leur métier ?

On pourrait également parler des ouvriers du bâtiment pour qui le bilan, est encore beaucoup plus lourd : 1000 morts en cinq ans et ils sont au moins aussi important pour le pays que les soldats et les policiers.

Comment et où vivre sans les chauffeurs routiers et les ouvriers du bâtiment ?

Si on conçoit mal un militaire crapahuter à 62 ans, il n’y a rien d’interdit à ce qu’il occupe d’autres fonctions, plus statiques surtout avec le service universel si cher à notre président et la modernisation de l’armement.

Officier honoraire et titulaire d’un permis de conduire « super lourd », je rejette ces exceptions faites pour les militaires et les policiers au motif de la dangerosité de leurs métiers car il y a de très nombreux métiers qui sont au moins tout aussi dangereux que ces deux là sinon plus, et ce ne sont pas les marins pêcheurs qui me contrediront.

 

  1. M. sept. 2019

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.