Péché originel

Dès le début de son mandat...

Péché originel...

Dès le début de son mandat, E. MACRON a chargé la barque “France” avec un fardeau de 67 Mds: - 6 Mds pour la suppression de l’ISF et la mise en place de la flat tax, 26 Mds en année pleine pour la suppression de la Taxe d’Habitation et 35 Mds pour éponger partiellement la dette de la SNCF à quoi vient s’ajouter le coût de la CICE. Comme il n’est pas question de mettre à contribution les plus riches ni les entreprises et qu’il faut donner quelques miettes aux plus démunis, alors on fait ramer les classes moyennes, retraités en tête. Les deux postes les plus importants, càd la suppression de la TH et la prise en charge d’une partie de la dette de la SNCF, sont particulièrement contestables. S’agissant de la TH, il n’y avait aucune pression populaire pour sa suppression et on aurait facilement pu utiliser la puissance du réseau informatique de Bercy pour moderniser la valeur locative, assiette de cette taxe. La prise en compte du déficit de la SNCF à hauteur de 35 Mds, n’avait absolument rien d’urgent, mais était liée au changement de statut de “la compagnie”, opération indispensable à une éventuelle future privatisation. Avec 67 Mds de mesures démagogiques, le Président a mis la France dans une situation critique et toute son action actuelle consiste à trouver comment sortir de cette impasse en pratiquant de la cavalerie financière et fiscale,  déshabillant Pierre pour a habiller Paul et les agriculteurs qui attendent leurs subventions depuis plusieurs années, en savent quelque chose. En fait il a mis en péril notre pays tout en augmentant le niveau de la dette. Pas de quoi pavoiser!

 

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.