Privatisation

Une concession de 70 ans ...

Privatisation...

Une concession de 70 ans est de facto et quoiqu’en dise M. LEMAIRE, une privatisation d’autant plus qu’en fin de parcours, l’Etat devra racheter ce qu’il veut vendre aujourd'hui. Par ailleurs et comme on le voit pour les autoroutes, il y aura obligatoirement des investissements futurs à faire et on demandera au concessionnaire de les financer en contre partie d’un allongement de la durée de sa concession. Les éléments de langage utilisés à profusion par les membres de la majorité, font état du fait que le rôle de l’Etat n’est pas de gérer des magasins de luxe dans les zone de duty free. Cela nous apprend que nos politiciens n’ont toujours pas compris que les participations de l’Etat dans le monde de l’entreprise ne doivent, surtout pas, être gérées par de fonctionnaires qui, c’est vrai, ne sont pas formés pour cela. Comme cela se pratique dans de nombreux pays à la gestion plus sage, ce que l’on appelle “les bijoux de famille” de la République, doivent être placés dans un fonds souverain dont la gestion doit être confiée à des professionnels. Mais la tentation d’intervenir dans la gestion des entreprises est trop forte et peu de politiciens y résistent! Rares sont les interventions étatiques qui réussissent et le président actuel à déjà une superbe brochette de casseroles à son actif depuis son entrée à l’Elysée sous le mandat Hollande comme conseiller économique puis comme ministre de l’économie et enfin en tant que Président. Alors laissons ADP et FDJ vivre leur vie et encaissons les dividendes! Le seul rôle de l’Etat reste celui de tout actionnaire, càd de s’assurer de la bonne gestion. Pour en finir nous ne devons jamais perdre de vue qu’E. MACRON est un produit du programme des “Young leaders” dont le but est de mettre en œuvre les théories économique de Milton FRIEDMAN dont la privatisation à outrance de toute l’économie. Pour cela il faut des gouvernements forts qui soient capables d’imposer ce choix aux masses. Nous sommes sur la bonne voie!!!

 

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.