Voiles et foulards

Tous les fondamentalismes sont dangereux quelles que soient les religions ou philosophies et ...

VOILES ET FOULARDS

 

Tous les fondamentalismes sont dangereux quelles que soient les religions ou philosophies concernées et le fondamentalisme bouddhiste de Birmanie conduit aux mêmes dérives que l’islamiste, le juif ou le chrétien ou le laïc fanatique du « toute la loi et rien que le loi de 1905 ».

Le problème du voile remis à la une des médias pose en fait celui du prosélytisme qui peut être passif comme le port d’une pièce de vêtement ou actif comme le démarchage à domicile de certaines religions.

S’agissant du voile il y a une énorme différence entre un port très soft à la manière des jeunes femmes iraniennes contestataires laissant largement dépasser la chevelure, et un voile très strict ne laissant voir que le strict ovale du visage d’autant que cela s’accompagne quasiment toujours d’une tenue vestimentaire également très stricte ce qui est indéniablement un acte de prosélytisme passif.

Le port de la burka doit quant à lui être strictement interdit ne serait-ce que pour des raisons de sécurité et il est regrettable de constater que dans nos cités on voit toujours des femmes en burka qui telles des ombres noires glissent dans l’espace public.

Il serait bon que dans un préambule à la loi de 1905 soit précisées quelques notions de base comme le fait que la religion doit être et rester une relation intime entre une personne et sa foi et que la loi de la république est la seule applicable et que toute remise en cause de ce principe doit être considéré comme une remise en cause de notre Constitution et sanctionné fortement en tant qu’acte séditieux.

Mais il serait aussi positif pour les musulmans et une pratique saine et apaisée de leur religion, que soit revu totalement le problème de l’argent issu de la certification Halal qui actuellement fini dans des poches privées alors qu’il pourrait largement servir au financement des mosquées, à la formation des imams et à leur rémunération en prenant exemple sur ce que fait le consistoire israélite avec les ressources provenant de la certification casher.

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.