Fin du GDN

Le GDN est terminé

Clap de fin...

Le GDN est terminé. En fait il n’a jamais vraiment commencé puisqu’il a été faussé dès le début. Sous l’ancien régime, lorsque le Roi convoquait les Etat Généraux, c’était pour que lui remontent les demandes et inquiétudes de son “bon peuple” afin qu’il puisse prendre les mesures nécessaires pour maintenir la paix en son royaume et pour le bonheur de ses sujets. Notre “roi président” qui connaissait les problèmes depuis le grand démarchage fait par ses soutiens avant l’élection présidentielle, et en vertu de ce principe qui veut qu’il ne faut jamais poser de questions dont on ne connait pas les réponses et pour rester maitre du jeu, a posé lui-même les 35 questions auxquelles il nous a invité à répondre toit en précisant qu’il y avait des sujets tabous comme le retour de l’ISF. Cela nous amène à penser que les réponses sont rédigées depuis un moment et que l’analyse du GDN ne les fera éventuellement évoluer qu’à la marge.  Comment croire à la sincérité d’une opération qui aurait pu être exemplaire si elle n’avait été biaisée au départ et si on avait laissé honnêtement nos concitoyens établir eux-mêmes l’ordre du jour du programme des réformes attendues. Sauf que le retour de l’ISF serait arrivé largement en tête!!! 

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.