Voyage en terre sainte

Le prochain déplacement d'E. MACRON en Israël nous permet de rappeler la position qui est la notre depuis de nombreuses années...

VOYAGE EN TERRE SAINTE

 

Le prochain déplacement d’E. MACRON en Israël nous permet de rappeler la position qui est la notre depuis de nombreuses années en ce qui concerne le problème palestinien.

Nous n’avons jamais cru en la viabilité de la solution des deux pays car elle se heurtait à la notion du « Grand Israël » fil rouge de la droite israélienne ainsi que des chrétiens évangélistes américains dont c’est la doctrine depuis plus de 120 ans.

En Israël on peut dire que cette idée des deux états a été définitivement enterrée avec l’assassinat d’Yitzhak RABIN en 1995.

Depuis, l’évolution est allée dans le sens de la réalisation du «grand Israël » par une politique constante de grignotage des terres et des droits des palestiniens et la mise en place de lois résolument discriminatoires y compris à l’encontre des arabes israéliens ainsi qu’une politique de confiscation des terres et de constructions de colonies afin de « léopardiser » la Cisjordanie ce qui rend la solution des deux états impossible de facto.

La solution que nous défendons est la création d’un seul état, avec deux peuples et trois religions avec des droits et devoirs égaux entre ces composantes ce qui, nous le reconnaissons, a un coté utopique en raison des clivages existants. Et pourtant nous sommes persuadés qu’il s’agit de la seule solution valable si tant qu’il existerait une volonté politique et religieuse pour arriver à une solution viable.

Un autre aspect dont Israël ne veut surtout pas entendre parler est le statut des arabes israéliens qui sont fort probablement les descendants de juifs convertis de force lors de l’avancée des troupes du prophète lors de l’expansion de l’Islam comme cela s’est toujours fait y compris par DAESCH !

La France qui finance l’autorité palestinienne dans le cadre de sa participation à la solution des deux états, devrait œuvrer pour cette solution d’un état unique car toutes les lois qui se votent depuis quelques années en Israël vont dans le sens de la mise place d’un apartheid.

On a déjà constaté le développement de ce racisme latent avec la discrimination à l’égard des falashas, ces juifs d’Éthiopie, dont les femmes ont fait l’objet d’une campagne de contraception forcée par injection de Depo-Provera sous prétexte de vaccination renouvelable. De façon diffuse il y a une discrimination à l’égard de ces juifs qui n’ont pas tout à fait les mêmes droits que les autres. Ces discriminations à l’égard des arabes israéliens, des juifs falashas et même des femmes en général, dégagent une petite odeur nauséabonde indigne de ce petit pays qui pourrait être grand s’il mettait son génie qui est réel, au service des femmes et des hommes qui le compose, et de l’humanité en général

 

J.M. 19.01.20

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.