lois d'exception(s)

Notre Président semble bien avoir pris gout aux lois d'exceptions...

Président des exceptions!!!

Notre Président semble bien avoir pris gout aux lois d’exceptions. Une première loi de ce type a été prise en 2018 au sujet des JO de 2024. Il s’avère que la Charte Olympique prévoit dans son article 33 que les JO doivent être organisés à la satisfaction du CIO et à ses conditions! En fait selon les exigences des sponsors mettant au rancard les lois sur l’urbanisme, l’environnement et le patrimoine. Ainsi, exemple extrême, si un sponsor voudra une publicité sur la Tour Eiffel ou l’arc de Triomphe, il l’aura! Une autre loi d’exception concerne les incidences douanières et autres suite au Brexit et enfin la plus récente des ces lois d’exceptions concerne la reconstruction de Notre Dame et là aussi il s’agit de faire fi des lois et règlements existants qui resteront toujours opposables aux particuliers et aux collectivités...sauf pour Notre Dame afin de respecter l’ukase présidentiel de terminer les travaux dans un  délai de 5 ans! Déjà on a balayé d’un revers de main le problème engendré par la pollution au plomb suite à la vaporisation des 350 tonnes de ce métal lors de l’embrasement de la flèche! La cathédrale est devenue un vraie mine de plomb et les ouvriers et experts y travaillent sans protections particulières, mais cela concerne également l’environnement immédiat et plus lointain. Trois lois d’exceptions en deux ans, un beau palmarès!

 

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.