INCOMPREHENSION

Notre président n'a toujours pas compris, semble-t-il, que les gilets Jaunes...

INCOMPRÉHENSION !!!

 

Notre président n’a toujours pas compris, semble-t-il, que les Gilets Jaunes et les autres manifestations que nous connaissons ces derniers temps, ont des racines très profondes, qui s’enfoncent au cœur de notre société. Agriculteurs, hospitaliers, policiers, enseignants, retraités, élus locaux et tous les autres, expriment un malaise dont l’exécutif n’a pas encore saisi la nature. Ces manifestations sont comme des furoncles qui naissent et grossissent sur un corps malade d’un mal profond, un mal sociétal envenimé par la politique générale d’un gouvernement qui est bien décidé à casser le modèle social français grandement issu du programme de la Résistance où la solidarité prédomine sur l’individualisme qui devient la nouvelle religion. Les indices qui nous apprennent que nos politiciens n’ont rien compris, on les trouve dans les divers chèques que le gouvernement signe depuis une dizaine de mois mais aussi dans ses erreurs successives. Ainsi, les Gilets Jaunes n’ont jamais demandé la suppression de l’impôt sur le revenu, ils voulaient seulement une meilleure utilisation de l’impôt. Mais l’exécutif n’en a cure, car cela va dans le sens général de sa politique qui est de supprimer les impôts d’appartenance comme la TH et l’IR au profit des seuls impôts indirects. Ce faisant il creuse encore plus les clivages existants et nous renvoie deux siècles en arrière vers une société censitaire où seuls comptent ceux qui payent c'est-à-dire les entreprises et les successeurs des cent familles. Aux autres, à la grande masse de nos concitoyens, il restera à faire tourner la machine et à consommer pour permettre aux premiers de consolider leurs dividendes. Si le président avait compris ou s’il avait vraiment la volonté de corriger les insuffisances de notre société, il aurait rajouté deux zéro à son chèque histoire d’entreprendre une réforme en profondeur de notre société. Les replâtrages ne dureront pas longtemps car ils ne sont pas inclus dans un processus d’ensemble, un traitement en profondeur.

 

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.