concurrence

Avec sa réforme du bacc, J -M BLANQUER a ouvert la boite de pandore.

CONCURRENCE

 

Avec sa réforme du bacc, J.-M. BLANQUER a ouvert la boite de pandore. Parmi tous les autres, au moins deux points posent problèmes : le choix par les lycées des sujets dans un panel national et la suppression des critères nationaux de notation.

Lorsque pour une matière donnée les candidats ne planchent pas tous sur le même sujet, on est fondé à penser qu’il y aura une distorsion dans les résultats. Le pire sera le libre choix des critères de notation qui ouvrira, nature humaine obligeant, la course entre les établissements, chacun voulant obtenir les meilleurs résultats, le meilleur palmarès avec bien entendu les parents qui vont monter aux créneaux. Notre président veut l’universalité dans les retraites, il la supprime pour le bacc !

 

J.M. 20.01.19

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.