Dislocation

Notre Président qui avait pourtant déclaré faire fi de l'ancien monde ...

DISLOCATION…

 

Notre Président qui avait pourtant déclaré faire fi de l’ancien monde utilise les mêmes recettes éculées. Ainsi il veut faire jouer le réflexe de la peur en mettant en garde contre un risque de dislocation de l’Europe.

Malheureusement pour l’UE, elle n’a pas besoin de l’aide des nationalistes pour aller vers sa dislocation.

Quand les responsables de l’UE n’osent pas admettre que le Luxembourg les Pays-Bas, l’Irlande, Malte, les îles Anglo-normandes sont de vrais paradis fiscaux, quand la Pologne et la Belgique vont acheter leur armement aux USA, quand Malte et le Portugal vendent leur passeport aux plus offrants, quand M. GHOSN titulaire de trois passeports différends paye ses impôts aux Pays-Bas, quand AIRBUS est domicilié fiscalement aux Pays-Bas, il n’est pas besoin de l’aide des nationalistes pour mettre l’indispensable cohésion européenne en péril.

Quand les instances européennes n’osent pas se dresser contre les menaces commerciales américaines, quand elles prêtent une oreille favorable aux tentations chinoises, quand elles ne font rien pour faire respecter notre signature au bas du traité avec l’Iran et de la COP 21, elles hypothèquent gravement notre avenir !

Nos irresponsables politiques qui préfèrent écouter leurs intérêts immédiats et les sirènes des lobbys, n’ont pas besoin des nationalistes pour mettre l’avenir de l’Europe en danger !

Quand les responsables de l’U et les responsables nationaux acceptent de mettre nos pays à la merci des tribunaux arbitraux c’est à dire aux intérêts des grands groupes internationaux, l’Europe se saborde sans l’aide de personne !

Cela fait des années que nous disons que ni les USA, ni la Chine, ni la Russie ne veulent d’une Europe unie et puissante et pourtant on continue de se laisser faire et nos voisins italiens après les grecs, vendent leurs ports aux intérêts chinois !

Quand l’Europe ne fait rien pour contrecarrer la toute puissance du dollar et l’extraterritorialité des lois américaines, elle se met tout seule la tête sur le billot !

NON, il n’est pas nécessaire d’agiter la peur des nationalistes pour saborder l’Europe, elle y arrive bien toute seule et notre Président y tient une large part car crier au loup ne fait pas avancer le schmilblick !

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.