Nouvelles conventions internationales

Le turbulent BoJo a décidé d'écrire tout en n'écrivant pas à l'UE...

NOUVELLES CONVENTIONS INTERNATIONALES !!!

 

 

Le turbulent BoJo a décidé d’écrire tout t en n’écrivant pas à l’UE qu’il demandait une nouvelle rallonge concernant la sortie de la GB de l’Union par l’envoi d’une lettre non signée !

Et le président du Conseil Européen Donald TUSK a accepté cette « lettre » qui n’a aucune valeur juridique, car non signée. Tout juste peut-on la prendre pour un projet de lettre, un projet de demande.

BoJo pourra toujours dire que conformément à son annonce, il n’a pas « formellement » demandé ce nouveau délai puisqu’il la demande n’est pas signée…et il a raison ! Le problème est que l’UE entre dans son jeu et accepte cette « non demande »

En fait le Premier Ministre britannique se moque autant de l’UE que de ses propres compatriotes en commençant par la première d’entre eux, la reine.

M. TUSK devrait répondre à la seule lettre d’accompagnement, elle signée, car on ne peut répondre à une « non lettre ». En ne le faisant pas, l’UE se rabaisse au niveau des basses manoeuvres de ce trublion qui, soyons en assurés, a encore d’autres tours et entourloupes dans sa besace et elles en surgiront au moment des discussions sur les relations futures.

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.