Flicage en Chine

La fourmilière en marche...

La fourmilière en marche!!!

Le parti communiste chinois de Mao ZEDONG a été mis en place grâce à la Longue Marche entre 1934 et 1935. son successeur Xi JINPING  continue son rêve en mettant en place un système de flicage et d’encadrement dont le père de Big Brother n’aurait pas pu imaginer, même dans ses rêves les plus fous. Grâce à la puissance colossale du système informatiques d’état, chaque instant de chaque citoyen chinois est scruté, analysé et noté. La moindre petite dérive par rapport aux critères définis par le Parti, est sanctionnée et la personne mise à l’index et désignée à l’opprobre de ses concitoyens. Les mauvais (!) chinois comme ceux de la minorité ouighour sont rééduqués dans de vastes camps. Les autres sont interdits de voyager, et les tribunaux vont jusqu’à imposer une sonnerie de Smartphone spécifique pour les stigmatiser publiquement. Là où la tentative d’ asservissement de la population chinoise tentée par la révolution culturelle de Mao avait échouée, Xi JINPING est en train de réussir et à la Longue Marche va succéder la Grande Dérive. Les pays occidentaux, surtout ceux qui ont toujours les droits humains à la bouche, oseront-ils s ‘élever publiquement contre ces pratiques, ou vont-ils courber l’échine? Si nos dirigeants avaient un minimum d’honneur politique et de vista, ils mettraient la Chine au ban de la société internationale, ou au moins l’en menacerait. Mais ni BOLSONARO, ni TRUMP ou encore SALVINI et encore moins POUTINE, n’oseront lever le petit doigt, eux-mêmes étant en coquetterie avec les droits humains, quand aux autres ils ont peur que leurs petites sinécures soient remises en cause!

 

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.