JUSTICE

La Justice à la fâcheuse réputation ...

Excès de lenteur...

La Justice a la fâcheuse réputation, pas forcément usurpée, d’être lente, très lente et parfois extrêmement lente voire d’une lenteur suspecte comme dans le procès BALLADUR qui prend la poussière sur les étagère depuis 25 ans. À croire que les magistrats attendent une fin naturelle du dossier par la disparition du principal concerné déjà assez avancé en âge, à moins bien entendu qu’il n’y ait des intérêts particuliers, voire d’Etat,  à protéger! On pourrait aussi évoquer le cas de cet homme qui a attendu 36 ans pour être enfin indemnisé suite à un accident de la circulation! Parmi les solutions que l’on pourrait mettre en œuvre pour accélérer les dossiers, il y a celle consistant à restreindre le nombre des renvois et à obliger les parties à déposer tous leurs arguments en une ou deux fois. On peut aussi envisager d’interdire le “feuilletonnage”  et sanctionner fortement tout ce qui ressemble à des manœuvres dilatoires. Nous pourrions dès lors bénéficier d’une Justice plus réactive sans pour autant tomber dans une Justice expéditive car s’il faut préserver les droits des mis en cause, il faut aussi penser à préserver ceux des victimes à qui l’on doit de ne pas faire trainer outre mesure les procédures déjà suffisamment longues et couteuses surtout si à la première instance il faut ajouter l’appel et éventuellement la cassation! On pourrait envisager une disposition à l’anglo saxonne qui oblige à tout dire tout de suite sous peine de ne plus être recevable

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.