le règne de la complaisance

Jamais comme depuis l'élection d'E. MACRON nous n'avons assisté à...

Le règne de la complaisance!!!

Jamais comme depuis l’élection d’E. MACRON nous n’avons assisté à un tel étalage d’une complaisance aux relents de décadence et/ou de fin de règne. Dans le grand théâtre des ambitions chacun y va de sa partition histoire de ne pas mécontenter le jeune monarque républicain. Les lobbys ont portes ouvertes aux plus échelons de l’Etat en commençant par l’Elysée où on leurs fait bon accueil. Dans le domaine de la Justice le Président avait donné le la en passant outre aux quelques règles établies en choisissant lui-même le procureur de Paris, donnant ainsi l’impression que la Justice était à ses ordres. Cette impression a été corroborée par l’affaire BENALLA où les deux jeunes qui avaient été agressés par ce dernier ont été jugés et condamnés à la vitesse V, alors que le conseiller élyséen pourtant filmé sur le fait, coule des jours paisibles et vaque tranquillement à ses occupations. On peut déjà et assez facilement, imaginer que toutes les frasques de M. BENALLA seront regroupées en une seule affaire ce qui permettra grâce à la confusion des peines, de ne pas dépasser les deux ans de prison ce qui permettra l’aménagement de peine car un conseiller de l’Elysée en prison cela ferait désordre! La complaisance de la Justice a été brillamment illustrée par le Procureur de Nice qui après avoir menti face caméra au sujet du dossier LEGAY, a fini par dire que que c’était pour préserver le Président! L’affaire de la mort de Mme Zineb REDOUANE touchée par une grenade lacrymogène dans son 4ème étage à Marseille est tout aussi symptomatique de cette évolution nauséabonde. Comme dans cette dernière affaire où l’enquête nous apprend que l’octogénaire serait décédée des suite d’un choc opératoire ce qui est peut-être exact, mais si cette personne n’avait pas été atteinte par une grenade elle n’aurait pas été opérée! L’affaire de Steve à Nantes est du même tabac car on nous dit que selon l’enquête il n’y aurait aucun lien entre la noyade du jeune homme et la charge policière, comme si la mort était due au fait qu’il ne savait pas nager...ce qui bien entendu n’est pas faux! Le chemin est encore long avant d’arriver à une démocratie apaisée et responsable. Cette complaisance se retrouve dans le dossier de la pollution au plomb suite à l’incendie de Notre Dame et où quasi tous les responsables minimisent l’évènement histoire de ne pas retarder le chantier de la remise en état, car cela pourrait mécontenter le locataire de l’Elysée qui avait annoncé publiquement la durée maximum du chantier. Alors pour ne pas mécontenter et mettre en défaut l’altesse républicaine, on préfère nier et minimiser. Et nous n’avons pas encore fini de sonder le coté obscure du nouveau monde!

 

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.