la campagne de Mélenchon contre les journalistes, les « jaunes » et Macron

Mouvement gazeux hautement inflammable

Le mouvement poujadiste des « gilets jaunes » ( les revendications « sociales » du mouvement  ne sont là que pour masquer une offensive anti Sécu et Fonction publique que soutient le Médef, les organisations patronales des PME, des artisans et commerçants ) profite à Macron dont le programme pour les mois à venir est de porter les coups les plus durs contre la Sécu, le fonction publique, les retraites en récupérant le salaire différé pour combler la dette. Programme partagé par l’extrême-droite qui utilise le mouvement GJ pour aiguillonner Macron.

Mélenchon avec son « mouvement gazeux » à sa botte participe à l’opération car le bonhomme s’est prononcé pour la fiscalisation de la Sécu, d'où son ralliement aux jaunes.

Médiapart a « investigué » plusieurs fois dans ses tribunes et Mélenchon et le programme anti ouvrier, anti démocratique de LFI. Insupportable pour l’ancien sénateur carriériste qui ne peut se refaire une virginité n’ayant pas encore l’information à sa botte. Mélenchon ne peut guère raconter d’histoires a Plenel ou Mauduit et se méfie du pouvoir d’investigation du journal.

La campagne poujadiste anti presse de Mélenchon fera long feu tout comme son mouvement gazeux hautement inflammable.

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.