MERCI LES « GI » !

Ils n’étaient que des illusions

                                                      MERCI LES « GJ » !

     Le mouvement des « gilets jaunes » qui passera  dans l’Histoire pour ce qu’il est : une jacquerie d’extrême-droite a encore fait le buzz en saccageant quelques symboles de richesse, mais aussi et c’est plus grave... des kiosques !

   Déjà, comme conséquence on peut être certain d’une augmentation substantielle des assurances. Merci les GJ !

   Mais il y a plus grave, de fait, après les annonces de Philippe venant après la loi anti casseur, le droit de manifester n’existe quasiment plus, il y aura toujours suspicions  de présence de « casseurs ». On est plus très loin de retomber sous Etat d’urgence.

  Merci les GJ !

  Et pendant que défilent sur les plateaux télés « news non stop » gilets jaunes analphabètes et téléguidés par l’extrême-droite, « sociologues », » psychologues » vendus, syndicalistes flics, éditorialistes des journaux bourgeois et de « gauche », le gouvernement s’apprête à pondre la contre réforme des retraites qui va la faire passer a 63 ou 65 ans. Cela dans le silence général.

  Merci les GJ !

   Que certains soient illusionnés par les « revendications sociales et démocratiques » des GJ et de soi disant « coordinations » — dont la plupart des ex gauchistes vociférant sur Médiapart et ses commentaires auxquels il faut ajouter quelques fachos plus ou moins bien dissimulés profitant de la « divine surprise » de la poujaderie GJ—-est une des conséquences de l’abrutissement général qui ne cesse d’augmenter en cette fin de Ve république se transformant en régime policier lepeniste. Tout ces grabataires de la pensée vont déchanter sans tarder mais ils se tairons alors. De toute façon ils ne sont déjà plus vraiment de ce monde.

  Il y aura cependant une satisfaction à retenir des manifs GJ, elles auront fait défiler main dans la main, sous le même maillot fluorescent, des faschos, des gauchistes et des populistes. Du coup la FI est devenue un groupuscule et le NPA une ombre, un tache. Ils n’étaient de toute façon que des illusions.

                                                          Merci les GJ !

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.