Inqualifiable agression d'un citoyen par personne dépositaire de l'Autorité Publique

Ce jour à Tain-l'Hermitage (Drôme), une agression a été commise au vu et au su de tous, filmée au téléphone portable, et largement reprise dans les media en ligne. Qu'en penser ?

Aujourd'hui à Tain l'Hermitage, en Drôme, un citoyen de sexe mâle, assistant innocemment selon nos sources (à savoir Touiteur) à un rassemblement de quelques dizaines de personnes derrière des barrières, dans l'espace public, a soudainement été agressé par un individu.

L'agresseur, également de sexe mâle, qui évoluait par ailleurs dans un groupe séparé avec d'autres individus de sexe mâle en costards, a soudainement, sans prévenir et très rapidement, rejoint la victime. Après un "namasté" très rapide, probable manoeuvre de diversion, il s'est emparé du bras gauche de celle-ci.

La victime a eu le réflexe de saisir à son tour le bras de l'agresseur, et de le faire reculer par une tape sur la joue. Evitant ainsi une rixe qui aurait pu avoir de beaucoup plus graves conséquences. En effet, l'agresseur, quoique masqué, n'avait manifestement rien à faire des gestes-barrière, et c'était MAL.

Aussitôt, les Forces de l'Ordre fort heureusement présentes en nombre se sont saisies de l'agresseur, il a été placé en garde à vue et sera probablement très prochainement déféré pour agression par dépositaire de l'Autorité Publique.

La Justice devra évidemment établir, en comparution immédiate, les mobiles de l'agresseur, qui ose se saisir d'un bras innocent sous prétexte d'un namasté en temps de Guerre contre le Covid. Mais aussi celles de la victime, qui aurait peut-être (sous toute réserve des experts agréés) côtoyé dans son enfance la mouvance anarcho-royaliste, grave menace pour la République, de plus la vidéo montre que sa barbe a poussé sans aucun soin ni taille,  et donc potentiellement la victime l'avait bien mérité. Quelle horreur je t'appelle mon coiffeur si tu acceptes de traverser la rue. D'ailleurs on voit même pas si il porte des Doc Martens, cela est bien la preuve que l'information est désinformée. Je note par ailleurs que les islamo-gauchistes sont curieusement absents de cette séquence.

Bon j'arrête de blaguer, là. Je suis écoeuré.

Il reste, et c'est précisément l'objet de ce billet, que l'on se demande quand même comment un Président de la République qui passe son temps de "pouvoir" à entériner la casse sociale, à couvrir la répression violente par les Forces de l'Ordre, peut encore s'étonner de se prendre une baffe (gentille quand même, ya pas mort d'homme vu ses gardes du corps ça risquait pas d'aller bien loin pour lui). Il n'a même pas, sur la video, le moindre respect de la "distanciation sociale" !

L'on notera tout de même la prise de position magnanime de l'agresseur, qui considère que cela n'est pas très grave et a pu continuer sans autre inquiétude . L'on notera également que TOUS les media mainstream que j'ai consultés ( Le Monde, Libé, le Nouvel Obs, 20 Minutes et j'en passe, reprennent en boucle l'agression d'Emmanuel Macron, la plupart ont publié et commenté SANS avoir regardé la vidéo manifestement).

Alors, oui, d'accord: mettre une baffe au Président de la République ce n'est pas la chose à faire. Pas plus, d'ailleurs, que de jeter récemment à terre très violemment une députée de la France Insoumise, ou encore, pour un Ministre de la République, aller soutenir une manifestation factieuse de flics, prônant comme le PS quelque chose d'anticonstitutionnel. Je ne suis pas d'accord avec la violence. Mais, elle est bien là, tout de même, et pas dans ce genre de "fait divers". Le pantin Macron EST l'agresseur. La Chose Publique EST agressée.

Res Publica, on en fait quoi ?

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.