Jean-Pascal MEDURIO
Psychiatre des Hôpitaux s'efforçant de rester éveillé
Abonné·e de Mediapart

12 Billets

0 Édition

Billet de blog 8 juin 2021

Jean-Pascal MEDURIO
Psychiatre des Hôpitaux s'efforçant de rester éveillé
Abonné·e de Mediapart

Inqualifiable agression d'un citoyen par personne dépositaire de l'Autorité Publique

Ce jour à Tain-l'Hermitage (Drôme), une agression a été commise au vu et au su de tous, filmée au téléphone portable, et largement reprise dans les media en ligne. Qu'en penser ?

Jean-Pascal MEDURIO
Psychiatre des Hôpitaux s'efforçant de rester éveillé
Abonné·e de Mediapart

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.

Aujourd'hui à Tain l'Hermitage, en Drôme, un citoyen de sexe mâle, assistant innocemment selon nos sources (à savoir Touiteur) à un rassemblement de quelques dizaines de personnes derrière des barrières, dans l'espace public, a soudainement été agressé par un individu.

L'agresseur, également de sexe mâle, qui évoluait par ailleurs dans un groupe séparé avec d'autres individus de sexe mâle en costards, a soudainement, sans prévenir et très rapidement, rejoint la victime. Après un "namasté" très rapide, probable manoeuvre de diversion, il s'est emparé du bras gauche de celle-ci.

La victime a eu le réflexe de saisir à son tour le bras de l'agresseur, et de le faire reculer par une tape sur la joue. Evitant ainsi une rixe qui aurait pu avoir de beaucoup plus graves conséquences. En effet, l'agresseur, quoique masqué, n'avait manifestement rien à faire des gestes-barrière, et c'était MAL.

Aussitôt, les Forces de l'Ordre fort heureusement présentes en nombre se sont saisies de l'agresseur, il a été placé en garde à vue et sera probablement très prochainement déféré pour agression par dépositaire de l'Autorité Publique.

La Justice devra évidemment établir, en comparution immédiate, les mobiles de l'agresseur, qui ose se saisir d'un bras innocent sous prétexte d'un namasté en temps de Guerre contre le Covid. Mais aussi celles de la victime, qui aurait peut-être (sous toute réserve des experts agréés) côtoyé dans son enfance la mouvance anarcho-royaliste, grave menace pour la République, de plus la vidéo montre que sa barbe a poussé sans aucun soin ni taille,  et donc potentiellement la victime l'avait bien mérité. Quelle horreur je t'appelle mon coiffeur si tu acceptes de traverser la rue. D'ailleurs on voit même pas si il porte des Doc Martens, cela est bien la preuve que l'information est désinformée. Je note par ailleurs que les islamo-gauchistes sont curieusement absents de cette séquence.

Bon j'arrête de blaguer, là. Je suis écoeuré.

Il reste, et c'est précisément l'objet de ce billet, que l'on se demande quand même comment un Président de la République qui passe son temps de "pouvoir" à entériner la casse sociale, à couvrir la répression violente par les Forces de l'Ordre, peut encore s'étonner de se prendre une baffe (gentille quand même, ya pas mort d'homme vu ses gardes du corps ça risquait pas d'aller bien loin pour lui). Il n'a même pas, sur la video, le moindre respect de la "distanciation sociale" !

L'on notera tout de même la prise de position magnanime de l'agresseur, qui considère que cela n'est pas très grave et a pu continuer sans autre inquiétude . L'on notera également que TOUS les media mainstream que j'ai consultés ( Le Monde, Libé, le Nouvel Obs, 20 Minutes et j'en passe, reprennent en boucle l'agression d'Emmanuel Macron, la plupart ont publié et commenté SANS avoir regardé la vidéo manifestement).

Alors, oui, d'accord: mettre une baffe au Président de la République ce n'est pas la chose à faire. Pas plus, d'ailleurs, que de jeter récemment à terre très violemment une députée de la France Insoumise, ou encore, pour un Ministre de la République, aller soutenir une manifestation factieuse de flics, prônant comme le PS quelque chose d'anticonstitutionnel. Je ne suis pas d'accord avec la violence. Mais, elle est bien là, tout de même, et pas dans ce genre de "fait divers". Le pantin Macron EST l'agresseur. La Chose Publique EST agressée.

Res Publica, on en fait quoi ?

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.

Bienvenue dans le Club de Mediapart

Tout·e abonné·e à Mediapart dispose d’un blog et peut exercer sa liberté d’expression dans le respect de notre charte de participation.

Les textes ne sont ni validés, ni modérés en amont de leur publication.

Voir notre charte

À la Une de Mediapart

Journal — International
Brésil : Lula en tête, Bolsonaro résiste
Si Lula rassemble 48,4 % des voix au premier tour, Bolsonaro crée la surprise en dépassant les 43 %. La vigueur de l’extrême droite se retrouve aux élections législatives et des gouverneurs locaux qui se déroulaient aussi dimanche. Le mois de campagne qui reste s’annonce tendu.
par Jean-Mathieu Albertini
Journal — Sports
Coupe du monde au Qatar : le Mondial de trop
Que le Mondial de foot se joue au Qatar ou ailleurs, l’exaspération démocratique et sociale face à la crise climatique et à l’inégalité des richesses impose aux grandes compétitions de changer de modèle. Il faut documenter et dénoncer la confiscation du football par des instances sportives et politiques ultralibérales. En espérant que les prises de conscience changeront enfin le cours des événements sportifs. 
par Stéphane Alliès
Journal — Sports
Indonésie : au moins 125 morts dans l’une des pires tragédies de l’histoire du foot
Prises au piège entre des supporteurs en colère et une riposte policière disproportionnée, au moins 125 personnes sont mortes piétinées ou asphyxiées dans un stade de la ville de Malang, à Java. 
par La rédaction de Mediapart
Journal — Justice
Blanchiment d’argent : le site Winamax se brûle au jeu
Une enquête judiciaire montre que la plateforme de paris en ligne a violé plusieurs de ses obligations légales en matière de lutte contre le blanchiment d’argent. L’entreprise n’a pas fait le moindre signalement à Tracfin pendant plus de sept ans.
par Yann Philippin et Jean Letellier

La sélection du Club

Billet de blog
Appelons un chat un chat !
La révolte qui secoue l'Iran est multi-facettes et englobante. Bourrée de jeunesse et multiethnique, féminine et féministe, libertaire et anti-cléricale. En un mot moderne ! Alors évitons de la réduire à l'une de ces facettes. Soyons aux côtés des iranien.nes. Participons à la marche solidaire, dimanche 2 octobre à 15h - Place de la République.
par moineau persan
Billet de blog
Iran - Pour tous les « pour »
Les messages s'empilent, les mots se chevauchent, les arrestations et les morts s'accumulent, je ne traduis pas assez vite les messages qui me parviennent. En voici un... Lisez, partagez s'il vous plaît, c'est maintenant que tout se joue.
par sirine.alkonost
Billet de blog
Voix d'Iran - « Poussez ! »
À ce stade, même s'il ne reste plus aucun manifestant en vie d'ici demain soir, même si personne ne lève le poing le lendemain, notre vérité prévaudra, car ce moment est arrivé, où il faut faire le choix, de « prendre ou non les armes contre une mer de tourments ».
par sirine.alkonost
Billet de blog
Artistes, écrivains et journalistes iraniens arrêtés
Une traduction de la chanson « Barayé » (Pour...) du chanteur Shervin Hajipour, arrêté le 29 septembre.
par Mathilde Weibel