Il est « fier de nous » … le sommes-nous de lui ?

François HOLLANDE aurait fait un merveilleux Président … sous la IIIème République.

Il est magnifiquement bien fait pour l’un des grands rôles du répertoire de la comédie politique : la commémoration, l’indignation populaire incarnée dans le bouclier miraculeux qui se dresse entre le danger extérieur et nos concitoyens.

Mâchoires serrées au-dessus des bajoues pour exprimer la force de sa résolution, sourcils froncés et tombant pour bien signifier l’empathie avec les victimes, il ne lui reste plus qu’à inventer quelques fortes paroles comme « Que d’eau, que d’eau » ou « C’est vous le Nègre … eh bien continuez », pour s’installer définitivement au côté du Maréchal de MAC MAHON dans les clowns historiques.

Son « Je suis fier de vous … » a, reconnaissons-le, substantiellement renouvelé le genre. Jamais un Président de la République n’avait osé dire aux Français que, jusque-là, il n’était pas fier, c’est-à-dire satisfait, de l’attitude de ses concitoyens.

C’est cependant très sympathique de nous dire sa fierté … mais il semble lui avoir totalement échappé que la réussite du Président de la République dans le mandat qui lui a été confié, ne se mesure pas à la fierté qu’il éprouve, mais à celle que nous ressentons … ou ne ressentons pas, du fait de son action.

Et, là, nous sommes vraiment très très loin de cette béatitude qui nous envahirait si nous étions fiers de lui et de l’équipe qu’il a rassemblée autour de lui.

L’économie et son corolaire, le taux de chômage, sont toujours à la recherche de la fameuse « inflexion ».

La COP21, que François HOLLANDE et Laurent FABIUS nous ont sur-vendue, n’aura aucun autre résultat que le fait de savoir qu’un consensus indolore s’est constitué pour affirmer qu’il faudrait limiter la hausse des températures à 2 °C (Quel exploit !!!).

Il s’est auto-proclamé « Le premier obstacle à l’extension du terrorisme de Daesh », mais il continue d’entretenir avec le roi d’Arabie saoudite des rapports très étroits en lui vendant des armes … alors que l’Arabie saoudite  applique les mêmes principes religieux que Daesh, codifiés dans le Wahhabisme.

Mais last but not least, s’inclinant devant ce que nous racontent les sondages, il a oublié ses propos hostiles quand Nicolas SARKOZY voulait installer la possibilité de révoquer la nationalité des bi nationaux … afin de se couler à sa place dans le lit du Front National. Son père, Georges HOLLANDE, un médecin d’extrême-droite soutenant l’OAS, serait sûrement fier de voir son fils rejoindre ses opinions.

Mais rien de cela ne nous rend fier de lui … et il a tort de penser que l’anguille est le poisson préféré des Français.

Jean-Paul BOURGÈS 1er janvier 2016

 

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.