Jean-Paul Bourgès
Retraité actif
Abonné·e de Mediapart

1336 Billets

0 Édition

Billet de blog 13 oct. 2013

Aider le FN à se créer une autre image

Jean-Paul Bourgès
Retraité actif
Abonné·e de Mediapart

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.

Marine LE PEN ne veut pas que l’on classe le Front National à l’extrême-droite. Quelle charmante pudeur de jeune-fille !

Il est vrai que la honteuse concurrence qu’exerce à son détriment l’UMP (Un parti incontestablement situé non seulement à droite mais, de plus en plus, extrêmement à droite) crée une situation intolérable pour le FN qui a du mal à s’imaginer plus à droite qu’un parti de droite extrême. Ah ! le poids des maux !

Compatissant à ce malaise ressenti par celle qui a tellement bien dé-diabolisé son parti sans rien renier … et surtout pas Papa, ce qui ne peut qu’être salué comme un exploit …, je me suis livré à un petit exercice consistant à chercher quel nouveau nom pourrait se donner le Front National pour rénover son image et éviter ce qualificatif si péjoratif à ses yeux de « parti d’extrême-droite ».

Puisque Marine LE PEN nous promet qu’avec son arrivée au pouvoir tous nos tracas actuels disparaîtraient, j’avais d’abord eu l’idée de lui proposer un nom court, simple, percutant, un vrai nom marketing : « Sans Soucis » … évidemment  je n’ai pas osé aller plus loin quand j’ai pris conscience de ce que ça donnait quand on ne gardait que les deux initiales.

Renonçant aux raccourcis, j’ai cherché un nom plus long, explicitant mieux les objectifs du FN et le distanciant plus nettement de la notion d’extrême-droite, en vue des futures élections européennes

Cela m’a amené à « Franchement Attachés Sans Complexes à l’Intolérance Sur le Territoire Européen ». Mais, en prenant conscience de l’acronyme qui en découle, j’ai, là encore, renoncé au point d’abandonner cet exercice trop difficile pour moi. Je crois donc que je continuerai de parler, le moins possible cependant, du FN, dont je ne vois pas où le classer si ce n’est à l’extrême-droite.

Dans cet exercice, je n’ai pas pu détacher mon esprit de l’un des meilleurs sketchs de Fernand RAYNAUD, qui, il y a plus de quarante ans, avait déjà si merveilleusement exprimé la quintessence de la pensée de l’extrême-droite qui tente de nous faire croire qu’il suffirait de renvoyer « chez eux » les étrangers pour que tout aille mieux.

Il se trouve tout d’abord que « ces étrangers » sont généralement désormais chez eux en France et qu’ils sont devenus des « étrangers » dans leur pays d’origine. Mais, surtout, rappelons-nous la chute de ce fameux sketch de Fernand RAYNAUD, quand l’étranger est reparti : « Fous le camp! Tu viens manger le pain des Français! ». Alors, un jour, il nous a dit: « J'en ai ras le bol! Vous, vos Français, votre pain et pas votre pain... Je m'en vais! ». Alors, il est parti, avec sa femme et ses enfants. Il est monté dans un bateau, il est allé loin au delà des mers. Et, depuis ce jour là, on ne mange plus de pain ... Il était boulanger! ».

Je comprends bien que si, par quelque coup de baguette magique, François HOLLANDE faisait revenir la croissance, s’il faisait disparaître le chômage, si … cerise sur le gâteau … il baissait tous les impôts, alors, peut-être verrait-on le FN reculer. Et encore en est-on sûrs ? Marine LE PEN n’oserait-elle pas s’en attribuer la paternité … ou la maternité ?

Ne peut-on pas respecter vraiment nos compatriotes en faisant appel à leur intelligence et à leur cœur, pour qu’ils ne cèdent pas à ces sirènes trompeuses qui tentent de leur faire croire que leurs difficultés sont dues aux étrangers, exactement comme Adolf HITLER fit croire aux Allemands que les Juifs étaient la source de leurs misères ?

Je ne me résigne pas à l’idée que les Français soient tous des demeurés. Arrêtons de leur laisser croire que le FN apporte le remède … alors qu’il répand la maladie. Qu’on le veuille ou non, c’est une bataille idéologique qui est engagée. Menons-la sans peur et dans le respect des Français, de tous les Français, quel que soit le parti pour lequel ils votent … y compris, ou même surtout, si c’est le FN.

Jean-Paul Bourgès 13 octobre 2013

Bienvenue dans le Club de Mediapart

Tout·e abonné·e à Mediapart dispose d’un blog et peut exercer sa liberté d’expression dans le respect de notre charte de participation.

Les textes ne sont ni validés, ni modérés en amont de leur publication.

Voir notre charte

À la Une de Mediapart

Journal — Écologie
Incendies en Gironde : « C’est loin d’être fini »
Dans le sud de la Gironde, le deuxième méga-feu de cet été caniculaire est fixé mais pas éteint. Habitants évacués, élus et pompiers, qui craignent une nouvelle réplique, pointent du doigt les pyromanes avant le dérèglement climatique, qui a pourtant transformé la forêt des Landes en « grille-pain ».
par Sarah Brethes
Journal
Été de tous les désastres : le gouvernement rate l’épreuve du feu
Le début du second quinquennat Macron n’aura même pas fait illusion sur ses intentions écologiques. Depuis le début de cet été catastrophique – canicules, feux, sécheresse –, les ministres s’en tiennent à des déclarations superficielles, évitant de s’attaquer aux causes premières des dérèglements climatiques et de l’assèchement des sols.
par Mickaël Correia et Amélie Poinssot
Journal
Des avocates et journalistes proches de Julian Asssange poursuivent la CIA
Deux journalistes et deux avocates américains ont déposé plainte contre l'agence de renseignements américaine et son ancien directeur, Michael Pompeo. Ils font partie des multiples proches du fondateur de WikiLeaks lui ayant rendu visite dans son refuge de l'ambassade équatorienne de Londres alors qu'il été la cible d'une vaste opération d'espionnage.
par Jérôme Hourdeaux
Journal — Écologie
Pour plus d’un quart des Alsaciens, l’eau du robinet dépasse les normes de concentration en pesticides
Dans le Bas-Rhin, des dépassements des limites de qualité ont été constatés dans trente-six unités de distribution qui alimentent en eau potable plus de 300 000 habitants, soit un quart de la population. Le Haut-Rhin est touché dans des proportions similaires.
par Nicolas Cossic (Rue89 Strasbourg)

La sélection du Club

Billet de blog
Les talibans en Afghanistan : un an de pédocriminalité, de mariages forcés et de suicides
[Rediffusion] Cela fait presqu'un an que les talibans ont repris le pouvoir en Afghanistan. Depuis août 2021, plus d'une centaine de femmes ont été assassinées ou se sont suicidées en Afghanistan. Les talibans apprennent aux enfants à tirer et les exploitent sexuellement.
par Mortaza Behboudi
Billet de blog
De Kaboul à Kyiv : femmes déchues de leur citoyenneté
[Rediffusion] Rien en apparence semble lier le sort des femmes afghanes à celui de leurs contemporaines ukrainiennes si ce n’est déjà la dure expérience d’une guerre sans fin. A travers leur corps de femme, peu importe leur âge, elles subissent une guerre menée contre leur statut durement gagné en tant que citoyennes ayant des droits, au nom d’une violence patriarcale que l’on espérait révolue.
par Carol Mann
Billet de blog
Russie, une guerre criminelle, une opinion complice ?
Une analyse du sociologue russe Lev Goudkov, qui démonte les leviers de la propagande du pouvoir russe et y voit l'explication du soutien passif, mais majoritaire apporté par la population russe à l'intervention militaire en Ukraine. Il ne cessera, selon lui, qu'avec un choc qui lui fasse prendre conscience des causes et des conséquences de la guerre, processus qui n'est pas encore engagé.
par Daniel AC Mathieu
Billet de blog
Quand la langue nous fait défaut
Les mots ne sont plus porteurs de sens, ils ne servent qu'à indiquer ce que l'on doit penser et ce qu'il est interdit de penser. La réaction du gouvernement français aux bombardements de Gaza le démontre une fois de plus.
par ekeland