Jean-Paul Bourgès
Retraité actif
Abonné·e de Mediapart

1336 Billets

0 Édition

Billet de blog 17 déc. 2015

Cha bardera un jour

Jean-Paul Bourgès
Retraité actif
Abonné·e de Mediapart

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.

On n’est pas né à Clermont-Ferrand chans qu’il en rechte quelques traches, echpliquant le chuintement de che titre.

Nous chommes, dans une chituation vraiment grave, avec une clache politique qui ne repréchente plus les chitoyens.

Devenu Parisien à l’âge de trois ans, puis Lyonnais une trentaine d’années plus tard, j’ai un peu perdu l’acchent de mes premières années, je vais donc retrouver mon parler habituel et, de toute façon, tout ce qui se produit en France depuis déjà pas mal de temps ne me donne pas beaucoup l’envie de plaisanter.

Gouvernés par des Guignols, nous voyons une bande de voyous prétendre les remplacer alors que leur long passage au pouvoir est l’un des pires moments de ces vingt dernières années.

Parfaitement conscients de cette double incompétence, les Français en viennent à envisager d’appeler à gouverner une résurgence du Pétainisme, passée par l’OAS et fondée sur un nationalisme suranné et sur un racisme profond.

S’il s’agissait juste de flanquer une fessée aux deux bords évoqués ci-dessus, on pourrait comprendre cette réaction d’exaspération … mais, où et quand a-t-on vu des fascistes restituer le pouvoir autrement que dans le sang ?

Disposant de véritables milices privées, dont on a vu le bout du nez en marge des manifestions organisées il y a trois ans contre « le mariage pour tous », et les CRS apparaissant, selon des sondages d’opinion, largement acquises aux thèses du Front National, on peut légitimement craindre l’instauration d’un régime autoritaire suspendant l’exercice des libertés publiques, au cas où les électeurs franchiraient un nouveau seuil de cinq pourcent de plus pour l’extrême-droite.

Nous ne sommes pas les seuls sur cette Terre à nous morfondre devant une offre politique où les choix relèvent de Charybde et Scylla.

En plein centre de la Sibérie, à Barnaoul (Une ville de plus de six-cent-mille habitants) un nouveau maire va être élu dans cinq jours.

Cette élection est consécutive à divers scandales de corruption impliquant le maire et des membres de sa famille mais aucun des candidats à sa succession ne semble recueillir la confiance de la population … sauf un dénommé Barsik qu’un sondage a placé très largement en tête ces derniers jours.

En quelques jours, Barsik est devenu une célébrité dans la Russie entière et l’on attendait même la réponse à la question qu’un journaliste devait poser de sa part à Vladimir POUTINE à l’occasion de sa conférence de presse annuelle de ce jour.

Mais qui est donc ce Barsik ?

C’est un chat et cela vous explique pourquoi j’ai retrouvé mon chuintement enfantin … pour le cas où me serait offerte la possibilité de l’interviewer.

Faisons-nous mieux que les Sibériens, nous qui élisons des ânes qui nous font braire ?

Jean-Paul BOURGÈS 17 décembre 2015

Bienvenue dans le Club de Mediapart

Tout·e abonné·e à Mediapart dispose d’un blog et peut exercer sa liberté d’expression dans le respect de notre charte de participation.

Les textes ne sont ni validés, ni modérés en amont de leur publication.

Voir notre charte

À la Une de Mediapart

Journal
#MeToo : Valérie Pécresse veut faire bouger la droite
Mardi, Valérie Pécresse a affiché son soutien aux victimes de violences sexuelles face au journaliste vedette Jean-Jacques Bourdin, visé par une enquête. Un moment marquant qui souligne un engagement de longue date. Mais, pour la suite, son équipe se garde bien de se fixer des règles.
par Ilyes Ramdani
Journal — Asie
Clémentine Autain sur les Ouïghours : « S’abstenir n’est pas de la complaisance envers le régime chinois »
Après le choix très critiqué des députés insoumis de s’abstenir sur une résolution reconnaissant le génocide des Ouïghours, la députée Clémentine Autain, qui défendait la ligne des Insoumis à l’Assemblée nationale, s’explique.
par François Bougon et Pauline Graulle
Journal
Sondages de l’Élysée : le tribunal présente la facture
Le tribunal correctionnel de Paris a condamné ce vendredi Claude Guéant à huit mois de prison ferme dans l’affaire des sondages de l’Élysée. Patrick Buisson, Emmanuelle Mignon et Pierre Giacometti écopent de peines de prison avec sursis.
par Michel Deléan
Journal — Violences sexuelles
L’ancien supérieur des Chartreux de Lyon, Georges Babolat, accusé d’agressions sexuelles
Selon les informations de Mediacités, trois femmes ont dénoncé auprès du diocèse de Lyon des attouchements commis selon elles lors de colonies de vacances en Haute-Savoie par le père Babolat, décédé en 2006, figure emblématique du milieu catholique lyonnais.
par Mathieu Périsse (Mediacités Lyon)

La sélection du Club

Billet de blog
Notre plan B pour un service public de l'énergie
[Rediffusion] Pour « la construction d’un véritable service public de l’énergie sous contrôle citoyen » et pour garantir efficacité et souveraineté sur l’énergie, celle-ci doit être sortie du marché. Appel co-signé par 80 personnalités politiques, économistes, sociologues, historiens de l’énergie dont Anne Debrégeas, Thomas Piketty, Jean-Luc Mélenchon, Aurélie Trouvé, Gilles Perret, Dominique Meda, Sandrine Rousseau…
par service public énergie
Billet de blog
Un grand silence
L'association Vivre dans les monts d'Arrée a examiné le dossier présenté par EDF. Nous demandons, comme nous l'avons fait en 2010 et comme nombre de citoyens le font, que soit tenu un débat public national sur le démantèlement des centrales nucléaires : Brennilis, centrale à démanteler au plus vite.
par Evelyne Sedlak
Billet de blog
Fission ou fusion, le nucléaire c’est le trou noir
Nos réacteurs nucléaires sont en train de sombrer dans une dégénérescente vieillesse ; nos EPR s’embourbent dans une piteuse médiocrité et les docteurs Folamour de la fusion, à supposer qu’ils réussissent, précipiteraient l’autodestruction de notre société de consommation par un effet rebond spectaculaire. Une aubaine pour les hommes les plus riches de la planète, un désastre pour les autres.
par Yves GUILLERAULT
Billet de blog
Électricité d'État, non merci !
La tension sur le marché de l’électricité et les dernières mesures prises par l’Etat ravivent un débat sur les choix qui ont orienté le système énergétique français depuis deux décennies. Mais la situation actuelle et l'avenir climatique qui s'annonce exigent plus que la promotion nostalgique de l'opérateur national EDF. Par Philippe Eon, philosophe.
par oskar