Le printemps n’attend pas … qu’attendre du printemps ?

Ces derniers jours, à Lyon comme dans d’autres régions, le temps a réussi à nous faire oublier l’hiver que nous n’avons pas eu (Je ne me souviens pas d’une autre année où il n’y eut que moins de cinq centimètres de neige … et juste pendant quelques heures un matin).

Ça bourgeonne de toute part, les fleurs ont plus d’un mois d’avance et il faut espérer que de fortes gelées ne se produiront pas en mars … car il n’y aurait guère de fruits au cours de l’été.

Cette période de l’année est parmi les plus abondantes en bouleversements politiques, dont les fruits ultérieurs n’ont pas toujours été bien bons.

C’est le 22 février 1848 que débuta l’insurrection contre le régime de Louis-Philippe, qui avait commis l’imprudence d’interdire l’un de ces « banquets républicains » qui permettaient aux opposants d’exprimer leurs idées. Le renvoi de François GUIZOT fut, dès lors, insuffisant pour arrêter l’émeute parisienne et, en quelques jours, la Seconde République remplaça la dernière Royauté. Après quelques cafouillages, c’est Louis-Napoléon BONAPARTE qui devint Président de la République dix mois plus tard … avant de faire le coup d’Etat qui le transforma en Empereur. On connaît la suite avec la défaite de 1870, la Commune et son écrasement sauvage … jusqu’à cette stupide guerre de 1914 correspondant à une débile envie de revanche.

Toujours au printemps de 1848, en dépassant un nombrilisme franco-français, c’est toute une vague contestataire de l’état des dominations résultant du « Congrès de Vienne », dans ce qu’on appela « le printemps des peuples » qui se répandit en Europe, ébranlant ainsi des systèmes d’oppression fondés sur une notion d’appartenance des pays à des monarques qui n’y vivaient pas et n’en parlaient même pas la langue. Les nationalités naquirent … et plus tard, les nationalismes.

En Tchécoslovaquie, en 1968, au moment où les étudiants s’agitaient et secouaient le cocotier dans toute l’Europe dans un mouvement initial d’opposition à la guerre du Vietnam, « le printemps de Prague » avait débuté dès le début du mois de janvier … pour s’achever par l’entrée des chars soviétiques au mois d’août. Ce printemps avait été encore plus précoce que l’actuel … il avait duré jusque vers la fin de l’été … mais c’est un climat glacial qui était alors retombé sur le pays, tandis qu’en France la reprise en main par la droite rejetait pour plus de dix ans les partis d’opposition dans le silence et moquait le plus beau des slogans : « Il est interdit d’interdire ».

A partir du moment où l’on parle du printemps, il est évident que l’on ne peut oublier ces « printemps arabes » qui secouèrent la Tunisie, L’Egypte, la Libye, le Yemen … et qui se brisa sur la Syrie. Cinq démarrages similaires et presque simultanés, mais cinq déroulements fort différents … dont un seul peut être considéré comme positif, et d’ailleurs marqué par le Prix Nobel de la Paix 2015 pour quatre organisations tunisiennes ayant joué un rôle éminent dans l’installation d’une véritable démocratie. Partout ailleurs, la violence se déchaîna avec, en Egypte, l’installation d’un régime autoritaire qui restaura de l’ordre, empêcha les Frères Musulmans de s’emparer du pouvoir mais n’a pas grand-chose de démocratique … il lui reste à démontrer que, d’ici peu, il ne sera pas aussi corrompu que le régime d’Hosni MOUBARAK. Quant à la Libye, le Yemen et la Syrie ce sont des champs de ruines, où les guerres multiples font rage et où ceux qui prospèrent sont encore bien plus rétrogrades que les dictateurs qui furent chassés.

Au total les printemps ne semblent pas avoir souvent débouché sur une corne d’abondance garnie de fruits appétissants.

Chez nous, l’attaque en règle contre un siècle de conquêtes sociales débouchera-t-elle sur un nouveau printemps. ? Doit-on vraiment l’espérer ? François HOLLANDE renverra-t-il GUIZOT-MACRON-KHOMRY ou ne devrait-il pas se renvoyer lui-même ?

Jean-Paul BOURGЀS 22 février 2016

 

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.