Se ressouder !

Il y a quinze mois, l’assassinat des journalistes de Charlie et des clients de l’hyper-casher avait provoqué un mouvement mondial que la présence boulevard VOLTAIRE de dirigeants venus du monde entier le 11 janvier avait visuellement exprimé.

Après les attentats du 13 novembre, qui avaient fait encore beaucoup plus de victimes, l’ampleur des élans de solidarité s’était amplifiée, au point d’entendre le public et les footballers chanter la Marseillaise à Wembley lors d’une rencontre amicale.

La violence déclenchée par Daesh, mobilisant des fanatiques nés et élevés dans nos pays, se répand et touche un nombre croissant de pays, en Europe mais aussi en Afrique.

Ces « dessoudeurs » font un grand nombre de victimes et, partout, c’est aux valeurs de la liberté de conscience qu’ils s’attaquent, conformément aux principes qu’ils appliquent dans les territoires où ils se sont emparé du pouvoir.

La réponse est obligée de comporter une composante militaire et diplomatique pour contenir la puissance de ce cancer, là où se trouve son foyer principal, à cheval sur la Syrie et l’Irak.

Mais la principale réponse doit être d’abord dans l’ensemble de nos pays. Ils nous « dessoudent » et veulent que nous nous divisions pour être encore plus faibles. C’est donc en ressoudant les liens entre nous que nous devons réagir.

L’Union Européenne est moribonde, atteinte par un esprit de division comme des copropriétaires à la veille de dissoudre la copropriété parce qu’on n’a pas réussi à se mettre d’accord sur l’entretien de l’espace vert. Allons-nous la laisser mourir, afin d’être encore plus faciles à attaquer alors que l’un des plus gros morceaux, la France, ne représente qu’un pourcent de la population mondiale ?

Rétablir les frontières entre nous … idée géniale de ceux qui n’ont que le repli en tête.

Mais la nécessité de renforcer et non affaiblir l’Union Européenne ne suffit pas, c’est aussi à l’intérieur de chacun de nos pays qu’il faut nous ressouder par plus de solidarité. Cela signifie que tout projet provoquant des divisions doit être évité et abandonné s’il a été lancé. C’est le cas de la déchéance de nationalité qui est inutilement stigmatisante pour plusieurs millions de personnes vivant en France. C’est aussi le cas du projet de « loi Travail », dont on a bien vu qu’il est considéré comme une menace pour les travailleurs.

En France à un an de la prochaine élection présidentielle, il n’est plus temps pour François HOLLANDE d’aller ranger le treillis avec lequel il aime parader. Il n’a plus la crédibilité suffisante pour provoquer un sursaut.

Qu’il soit de droite, ou de gauche, il est urgent qu’un véritable unificateur apparaisse pour remplacer l’actuel locataire de l’Elysée (Je préfèrerais qu’il soit de gauche … mais qui ?).

L’essentiel c’est de réunir les Français, au-delà les Européens, mais aussi les Africains et tous ceux qui placent le respect de l’Homme (Au sens d’homme et de femme) au-dessus de toutes les écoles de pensée.

Jean-Paul BOURGЀS 23 mars 2016

 

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.