Jean-Paul Bourgès
Retraité actif
Abonné·e de Mediapart

1336 Billets

0 Édition

Billet de blog 29 juin 2012

Jean-Paul Bourgès
Retraité actif
Abonné·e de Mediapart

Gènes et races

Jean-Paul Bourgès
Retraité actif
Abonné·e de Mediapart

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.

Faut surtout pas se gêner

Il y a déjà longtemps, les histoires ridicules étaient systématiquement attribuées aux Belges. Les blondes eurent, elles aussi, leur heure de gloire. Depuis quelques temps les Hongrois sont entrés dans la compétition et semblent promis à la plus haute marche.

L’une de leurs meilleures productions concerne les tests génétiques destinés à prouver la « pureté raciale » de celui qui ne voudrait surtout pas avoir un Juif ou un Tzigane parmi ses ancêtres. Quand on sait que l'origine exacte des Maggyars est incertaine comme leur langue le montre bien, c'est particulièrement cocasse dans un pays qui, comme le nôtre, fut balayé par de nombreuses invasions d'origines diverses (Tatares, Slaves, Turques ...) dont on sait qu'elles sont la meilleure garantie de la pureté ethnique.

D'une façon plus générale, jusqu’ici aucun travail scientifique n’a trouvé le moindre gène caractéristique d’une appartenance à une race ou une ethnie. En clair, il n’existe aucune race à l’intérieur de l’espèce humaine … ce qui n’est, d’ailleurs, pas très étonnant quand on regarde les différentes hypothèses émises par les paléoanthropologues pour expliquer comment l’Homme s’est peu à peu déployé à la surface de la terre. Quant aux créationnistes, si nombreux aux USA, on se demande comment ils pourraient croire à l’existence de races distinctes puisqu’ils prennent au pied de la lettre la souche unique représentée par Adam et Eve créée lors de cette surprenante semaine de 35 heures de la Genèse … s’achevant par un repos dominical bien mérité ... comme toujours après 35 h de dur labeur. Il semblerait, cependant, que quelques racistes impénitents peuplent la gent créationniste … démontrant, ainsi, qu’ils ne doivent pas avoir tout compris.

Des Hongrois se font cependant faire des tests génétiques, payés fort cher (En Hongrie, comme ailleurs, il y a des pigeons … mais aussi des filous), afin d’accroître leurs chances d’être acceptés au sein du Jobbik, le parti ultra-nationaliste. Ce qui est très drôle c’est le fait que, sans s'être fait faire de test, un élu de ce parti, grand pourfendeur des Juifs et des Tziganes jusque là, vient de découvrir que l’une de ses grands-mères était juive et avait été déportée par les nazis pour ce motif (Aux dernières nouvelles, le pauvre chéri aurait du mal à se remettre de la mise au jour de cette branche de son arbre généalogique !).

Que moins de trois quarts de siècle après le pire drame de l’histoire de l’humanité causé principalement par la propagation de concepts racistes, des êtres raisonnablement instruits puissent en être encore là … c’est stupéfiant. Que certains veuillent fermer la porte à des étrangers, en ayant l’illusion qu’en partageant moins cela permettrait aux nationaux de vivre mieux … c’est stupide, ça m’indigne, mais ça ne repose pas, au moins, sur une erreur scientifique.

En tout cas, tant qu’il y aura des gogos pour croire que leurs gènes prouvent leur origine … il est certain qu’il y aura des escrocs qui ne se gêneront pas pour exploiter leur gène de la connerie.

Jean-Paul Bourgès 29 juin 2012

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.

Bienvenue dans le Club de Mediapart

Tout·e abonné·e à Mediapart dispose d’un blog et peut exercer sa liberté d’expression dans le respect de notre charte de participation.

Les textes ne sont ni validés, ni modérés en amont de leur publication.

Voir notre charte

À la Une de Mediapart

Journal — Asie et Océanie
Xi Jinping, le pompier pyromane
L’atelier du monde est au bout du rouleau et dans toute la Chine, des protestations réclament la fin des mesures draconiennes de contrôle social décidées au nom de la lutte contre le Covid. Le numéro un chinois est pris au piège de sa politique autoritaire.
par François Bougon
Journal — Asie et Océanie
« Je ne vois pas comment cet embrasement s’arrêterait »
Il y a une semaine, les ouvriers de la plus grosse usine de production d’iPhone se révoltaient, ouvrant la voie à un mouvement de protestation dans toute la Chine, exaspérée par la politique « zéro Covid ». Entretien avec la sociologue Jenny Chan, spécialiste du monde ouvrier chinois.
par Eric Sautedé
Journal
IVG dans la Constitution : « On ira jusqu’au bout »
Jeudi 24 septembre, l’Assemblée a voté un texte historique : l’inscription dans la Constitution du droit à l’avortement, première étape d’un chemin encore long. Sur notre plateau, une cinéaste, une députée et une militante qui luttent pour le droit des femmes à disposer de leur corps.
par À l’air libre
Journal — Justice
À la mairie de Saint-Étienne : « Après Perdriau maître chanteur, voici Perdriau maître censeur »
Un nouveau conseil municipal sous tension s’est tenu lundi à Saint-Étienne, dix jours après la censure préalable d’un article de Mediapart. Les appels à la démission du maire se sont multipliés, à l’intérieur comme à l’extérieur de l’hôtel de ville. Inflexible, Gaël Perdriau a déclaré qu’il ne démissionnera pas, même s’il est mis en examen. 
par Mathieu Martinière (We Report)

La sélection du Club

Billet de blog
Voix d'Iran : la question du mariage forcé (et du viol) en prison
Ce texte est une réponse à la question que j'ai relayée à plusieurs de mes proches, concernant les rumeurs de mariages forcés (suivis de viols) des jeunes filles condamnées à mort.
par sirine.alkonost
Billet de blog
Dieu Arc-en-Ciel
« Au nom du Dieu Arc-en-ciel ». C'est ainsi que Kian Pirfalak (10 ans) commençait sa vidéo devenue virale depuis sa mort, où il montrait son invention. Tué à Izeh par les forces du régime le 16 Novembre. Sa mère a dû faire du porte-à-porte pour rassembler assez de glaçons et conserver ainsi la dépouille de son fils à la maison pour ne pas que son corps soit volé par les forces de l’ordre à la morgue.
par moineau persan
Billet de blog
Lettre d'Iraniens aux Européens : « la solidarité doit s'accompagner de gestes concrets »
« Mesdames et messieurs, ne laissez pas échouer un soulèvement d’une telle hardiesse, légitimité et ampleur. Nous vous demandons de ne pas laisser seul, en ces temps difficiles, un peuple cultivé et épris de paix. » Dans une lettre aux dirigeants européens, un collectif d'universitaires, artistes et journalistes iraniens demandent que la solidarité de l'Europe « s'accompagne de gestes concrets, faute de quoi la République islamique risque de durcir encore plus la répression ».
par Les invités de Mediapart
Billet de blog
Témoignage d'une amie Iranienne sur la révolution en Iran
Témoignage brut d'une amie Iranienne avec qui j'étais lorsque la révolution a débuté en Iran. Ses mots ont été prononcés 4 jours après l'assassinat de Masha Amini, jeune femme Kurde de 22 ans tuée par la police des moeurs car elle ne portait pas bien son hijab.
par maelissma