Les plus beaux exemples de courage

Qu’y a-t-il de plus impressionnant qu’une femelle venant de mettre au monde ses petits et les défendant avec un courage stupéfiant, face à toute agression d’un prédateur ? Pour éloigner le prédateur, elle va l’attirer à sa suite, se mettant volontairement en danger, puis lui faisant face, afin qu’il s’éloigne de l’endroit où elle a élu domicile avec sa nichée.

Sous des formes différentes en fonction des espèces, toutes les mères se comportent ainsi, en exprimant que leur vie n’est rien par rapport à la vie de leurs enfants.

Je pense à cela parce que je viens de lire un fait divers rapporté par « La Dépêche du Midi ». Au Texas une mère, voulant punir son enfant de six ans, lui a presque arraché les testicules. Il est vrai qu’elle a, ensuite, tenté de les lui recoller avec de la colle extra-forte ! A l’évidence, la mère en question doit être un peu frappée … mais là n’est pas la réflexion que cela m’a amené à avoir.

Ce qui m’a fait réfléchir c’est la place des testicules dans les fantasmes du genre humain.

La volonté castratrice de cette mère exaspérée, ne découle-t-elle pas de la valorisation exagérée de ces glandes porteuses de la capacité de transmission reproductrice des hommes ?

A ces organes mâles sont associés la force et, surtout, le courage … alors qu’on voit fort bien qu’au mieux le courage est partagé et, plus probablement, qu’il est plus réel mais moins mis en avant chez les femmes.

Dès lors quoi de plus stupide que d’exclure les femmes de certaines fonctions, comme en s’assurant, ainsi que le raconte la légende, que celui qui a été élu Pape est bien du genre masculin confirmé par la fameuse phrase «duos habet et bene pendentes ». Si cette vérification visuelle et manuelle n’est qu’une légende, il n’en reste pas moins que seuls des hommes peuvent accéder à la prêtrise et donc, a fortiori, au siège de Saint Pierre.

Nous avons mis, nous Français, un temps incroyable avant de donner le droit de vote aux Françaises ou de considérer qu’elles pouvaient entrer à Polytechnique, piloter un avion ou conduire un autobus.

Le chemin vers l’égalité stricte des hommes et des femmes n’est pas achevé … comme ne l’est pas celui qui conduira à ne plus se référer à la couleur de la peau pour situer la valeur de quelqu’un.

L’Humanité est bien loin d’avoir achevé son évolution.

Jean-Paul Bourgès 29 octobre 2013

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.