Et pourquoi ne pas appeler à l'abstention ?

Comme s'il s'agissait d'un passage obligé, les journalistes de Médiapart viennent s'épancher, les uns après les autres, dans les colonnes du Club, en appelant à voter Macron, certes disent-ils "en se bouchant le nez" ... L'honnêteté intellectuelle ne serait-elle pas, plutôt, d'inviter à s'abstenir toutes celles et ceux qui n'ont pas voté Macron ou Le Pen au 1er tour ?

Comme s'il s'agissait d'un passage obligé les journalistes de Médiapart viennent, les uns après les autres, s'épancher dans les colonnes du Club en appelant à voter Macron, certes disent-ils "en se bouchant le nez", à seule fin de choisir entre deux maux le moindre.

Tous agitent le spectre de l'abstention qui équivaudrait, ni plus ni moins, qu'à voter Front National, mais la multiplication de ces appels, qui fait fi de l'intelligence des électeurs, ressemble à s'y méprendre à un plébiscite masqué en faveur de celui qu'ils prétendent pourtant honnir.

L'honnêteté intellectuelle ne serait-elle pas, plutôt, d'inviter à s'abstenir toutes celles et ceux qui n'ont pas voté Macron où Le Pen au 1er tour ?

Macron serait élu avec les 18,19% d'inscrits qui lui renouvelleraient leur soutien du 1er tour, et Le Pen s'en retournerait avec ses propres soutiens, soit 16.14% .

Ainsi la morale serait sauve, les électeurs respectés, et le résultat du scrutin ramènerait peut être à la réalité un nouveau président qui affiche déjà une fâcheuse tendance à se laisser griser par les succès faciles.

 

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.