Les banques ont obtenu le droit de se renflouer avec les dépôts de leurs clients

Ce droit a un nom : BRRD (Bank Recovery and Resolution Directive). C’est une directive européenne qui permet aux banques de prélever les dépôts des épargnants en cas de crise.

Dans la série des lois scélérates votées en douce pendant les vacances, il y en a une que je n’avais pas remarquée et qui a été adoptée le 20 août 2015: il s’agit de la "directive européenne sur le redressement des banques et la résolution de leurs défaillances" (Bank Recovery and Resolution Directive, ou BRRD). Elle a été adoptée dans la plus grande discrétion et par ordonnance (c'est-à-dire en conseil des ministres et sans débat parlementaire). D’abord expérimentée à Chypre où les comptes ont été largement siphonnés, cette directive permet à n’importe quelle banque européenne, en cas de faillite, de saisir en toute légalité les dépôts de ses clients (c'est-à-dire nous tous, puisqu’on a à peu près tous un compte en banque).

Déjà que les banques ont le monopole du dépôt des encaisses monétaires, de la tenue des comptes, de la gestion des moyens de paiements et de l’allocation des crédits (toutes choses qui relèvent du bien public et ne devraient en aucun cas être soumises à des intérêts privés), déjà qu’elles font un chantage ignoble aux citoyens en exigeant de se faire renflouer par leur impôts lorsqu’elles jouent au casino avec leur argent et qu’elles perdent leur pari, voilà maintenant que les banques ont obtenu le droit de se servir sur la bête pour pouvoir continuer en toute impunité leurs spéculations cyniques et parasitaires (car il n’y a rien de plus improductif pour l’économie réelle que de faire de l’argent avec de l’argent).

http://www.challenges.fr/economie/en-cas-de-crise-les-banques-pourront-prelever-les-depots-des-epargnants_8947

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.