Ils veulent assassiner Jaurès une fois de plus

La lutte contre les projets inutiles, couteux, écocides entre dans une phase de confrontation directe

D'abord désolé pour celles et ceux qui ne connaissent pas Marseille et un de ses quartiers emblématiques, la place Jean Jaurès, plus communément appelée "la plaine"...Non qu'il faille forcément la connaître pour avoir un avis tant ce genre de projet et les oppositions qu'il entraîne sont hélas légion dans divers endroits de France mais aussi en Europe et ailleurs...

Je vais vous la faire courte...Des tronches de cake ont décidé que cette place (la plus grande de Marseille) devait être "requalifiée", ce qui en langage non techno se traduit par "on veut vider cette place et ses alentours de toute sa diversité culturelle, d'usages pour se faire un max de fric et transformer Marseille en bronze cul pour touristes friqué(e)s"...Au passage ils veulent arracher plus de 90 arbres (pour soit disant en replanter d'autres une fois le chantier fini -de 3 ans au moins et d'un coût de 20 millions HT-il y a 3ans il était annoncé à 11 millions et mettent au chômage les près de 300 forains sans compter l'impact sur les commerces de la Plaine et des environs)...

Avançant tels des rouleaux compresseurs, au mépris de toute "démocratie" (le projet n'a jamais été voté en conseil municipal, par exemple), ces "élu(e)s" bien en cheville avec les mastodontes du BTP (Vinci par exemple) pensaient que leur propagande et leurs méthodes de stigmatisation/division viendraient à bout de la résistance qui s'est organisée depuis 3 ans et ont donc aujourd'hui employé les gros moyens...

C'est qu'il en a fallu des CRS pour commencer le sale boulot (je la fais courte encore, barrer avec des gros blocs de béton les accès pour les voitures)...Le gros camion transportant ces blocs a dû arriver vers 14h (après le marché qui a lieu 3 fois par semaine-le plus gros marché de Marseille, on y trouve de tout à petits prix, pour rappel 50% de la population marseillaise est dans la précarité) a été freiné dans sa progression (barricades humaines et autres) et a dû mettre plus de 3 heures pour disposer ces blocs aux 5 accès de la place...

Gazages, matraquages ont agrémenté cette après-midi de résistance tout comme les chants et autres danses devant des robocops un peu "dépassés" par cette résistance non violente et quelque fois "festive"...Il y a eu quand même au moins 5 interpellations (nous sommes allés plus tard devant le commissariat de Noailles entonner le "traditionnel libérez nos camarades" et tenter de prendre des nouvelles, "normalement" ils devraient être libérés demain, on verra)...

Bon, me direz-vous (ou pas), ils ont réussi...

Bin non, car ces blocs (pas loin de la tonne) ont été dégagés à la force des bras (et un intelligent dispositif) et les accès sont de nouveau ouverts...

C'est le début de la potentielle occupation de la place et demain sera un autre jour...

Quelques liens pour celles et ceux qui souhaiteraient en savoir un peu plus et bienvenue à toutes et tous qui viendraient donner le coup de main pour faire reculer ces bétonneurs écocides...

https://laplaine.noblogs.org/

souslesoleillaplaine@riseup.net

assembleedelaplaine@gmail.com

Fessebouc: assemblée de la plaine, la coupe est pleine, la table est plaine, adcarp

Résistances et banzaï

 

 

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.