Venezuela, succès et échecs de la révolution bolivarienne

La révolution bolivarienne nait en janvier 1999 avec le début du mandat du président Hugo Rafael Chavez Frias qui l'annonce d'emblée comme pacifique , nationaliste et independante.  Ses premiers succès sont la victoire lors du référendum de réforme de la constitution , réforme rechassée par l'opposition qui maintenant la brandit sans cesse !!!   Autre premier succès ,le voyage de Chavez aux pays membres de l'OPEP ( il s'est même réuni à Bagdad avec Hussein!) qui a eu pour conséquence directe de placer le prix du pétrole vénézuélien à son juste prix . Et enfin dans les premiers succès , la nationalisation de pdvsa ( compagnie pétrolière du Venezuela ) pour pouvoir repartir au peuple les bénéfices au moyen de missions sociales destinées à éradiquer la pauvreté .

                  LES SUCCES DE LA RÉVOLUTION BOLIVARIENNE

je tiens à informer sur les plus grands succès de la révolution bolivarienne pour expliquer à Monsieur Mouttet journaliste indépendant envoyé spécial à Caracas pourquoi le peuple ne se soulèvera pas et donc n'accompagnera pas les étudiants d'opposition et encore moins les séditieux qui s'obstinent à détruire , brûler et assassiner dans certains quartiers de quelques villes du Venezuela. En premier lieu , sachez Monsieur Moutet que l'indice de pauvreté était en 1999 de55,1% , il est aujourd'hui inférieur à 21,2%.  L'indice de pauvreté extrême ou misère est passé pendant la même période de25% à 6%. 

De 1985 à1998  36% des recettes de l'état furent  investies au secteur social .  De1999 à 2012 62,5% des recettes ont été investies dans le social.

le taux de chômage est aujourd'hui de 5,6% . Le PIB de 2013 est de +1,6% .

La grande mission logement Venezuela créée en 2011 par Chavez suite à une saison des pluies catastrophique ou des milliers de familles se retrouvèrent à la rue compte aujourd'hui de550000 logements construits et habités par ces personnes infortunées .  Le paiement est fonction des revenus de la famille .  Quand c´est produit la catastrophe bon nombre de familles furent hébergées au palais de Miraflores et dans les divers ministères par décision de Chavez .  Sachez Monsieur Moutet qu´au Venezuela , tout le monde à droit (grâce à des missions de santé et des accords avec Cuba) à des consultations médicales, des soins dentaires ,de rééducation , de pédicurie etc etc .Ces soins comme les examens de laboratoire , les radiographies, les lunettes de vue ...etc sont gratuits pour tout le monde y compris pour les sympathisants de l'opposition .               Également , tout le monde peut faire ses courses dans des supermarchés d'etat ou les aliments sont parfois 50% moins chers que dans les supermarchés privés.                                                                                                                                                                                                       Au Venezuela, les femmes à partir de55 ans ont droit à leur retraite égale au salaire minimum même si elles n'ont jamais travaillé, les hommes ont les mêmes droits à partir de 60ans .  

Bon bien que la liste des succès de la révolution soit très longue , je m'arreterai là et espère que Monsieur Mouttet et autres journalistes objectifs et indépendants auront compris pourquoi le peuple vénézuélien ne marchera jamais du côté de la sédition ou avec l'elite des étudiants de l'opposition.

                                                          LES ECHECS DE LA REVOLUTION BOLIVARIENNE

Quand je suis arrivé au Venezuela en 1994 , les gens dans la rue me répétait souvent cette phrase " ici tu vas être heureux car chacun fait ce qu'il veut et la loi s'applique seulement au couillon !  ".  Je confirme comme bon couillon heureux qu'ils avaient raison .  

Car voilà bien un échec pas propre à la révolution vous l'avez bien compris , la non application des lois en vigueur et plus nous en avons moins elles sont appliquées .  Et ceci explique en partie la situation actuelle de sédition dans certains quartiers , en effet ,si on appliquait la loi et on ne laissait pas bloquer des rues et monter des barricades , les séditieux ne pourraient pas s'installer et nous n'en serions pas là aujourd'hui . Notez bien que dans ces quartiers où règne la sédition , les voisins aident les séditieux et n'avertissent jamais les autorités car on leur a promis que le régime allait tomber sous peu.  De plus ces personnes habituées à ce laxisme juridique protestent quand les autorités arrivent à débloquer leur rue!! Et n'hésitent pas à faire circuler des rumeurs de répression violente par les réseaux sociaux très actifs ici.

Autre échec de la révolution bolivarienne est d'avoir été incapable d´eradiquer les pénuries de produits de premiere nécessité , pénuries provoquées certes mais qui durent depuis trop longtemps . Tout comme avoir été incapable de freiner cette inflation aussi provoquée certes mais qui a atteint les 55% en 2013.  Autre  échec pas propre à la révolution non plus est d'avoir laissé faire la contrebande de ces produits vers la  Colombie où terminent 40 % de nos denrées.  Là aussi quand le gouvernement à essayé , les contrebandiers ont bloqué le pont à Maracaibo en proteste à L'action des autorités !!! Eh oui ! Pour eux la contrebande est devenue un droit à travailler honnêtement bien sur.!!

Autre échec ne pas avoir réussi en 15 ans à tuer le mensonge médiatique national au moins , et avoir permis le libertinage mediatique au niveau national là encore .Cet échec fait beaucoup de mal à la révolution bolivarienne car ici bon nombre de personnes d´opposition et quelques chavistes se nourrissent de mensonges et de rumeurs car la vérité a du mal à se propager . 

Je pense que si le gouvernement ne trouve pas rapidement des solutions en matière de pénuries et inflation , la révolution bolivarienne aura du mal à continuer à moins que le peuple ne soit pas prêt a se passer de ses succès .

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.