jean-pierre favier
Formateur
Abonné·e de Mediapart

169 Billets

0 Édition

Billet de blog 7 nov. 2020

Bye Bye Trump !

Raciste, climato-sceptique et habitué des propos sexistes, Donald Trump a perdu : Bye Bye Trump ! Un peu de musique pour fêter ça ?

jean-pierre favier
Formateur
Abonné·e de Mediapart

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.

Donald Trump viré ! Et Alexandria Ocasio-Cortez, Ayanna Pressley, Ilhan Omar et Rashida Tlaib réélues au Congrès : fêtons ça en musique !

Sur son dernier album "Letter to You", le "Boss" alias Bruce Springsteen fait une allusion à Trump, "le clown criminel qui a volé le trône" dans sa chanson "House of a Thousand Guitars". Bien sûr, le Boss avait appelé à mettre "dehors" Donald "l'agent orange" Trump ! 🙂

Bruce Springsteen - House of a Thousand Guitars © Bruce Springsteen

Le groupe de hip-hop De La Soul a déclaré en octobre dernier : "concernant ce président et son administration, nous devons exercer notre droit de vote et les démettre de leurs fonctions" et a publié ce titre collectif : "remove 45" POTUS ! 

De La Soul - Remove 45 © De La Soul

Beyoncé a voté le 3 novembre dernier et l'a fait savoir sur son compte Instagram en arborant un masque "Biden - Harris". En juin dernier, elle commémorait la fin de l’esclavage avec la sortie du titre "Black Parade" :

Beyoncé - BLACK PARADE © S. Carter

Stevie Wonder a sorti deux titres en octobre dernier : "Pour moi, nous devons voter en faveur de la justice et mettre l'injustice dehors".

Stevie Wonder - Can't Put It In The Hands of Fate feat. Rapsody, Cordae, Chika & Busta Rhymes © Stevie Wonder

Le rappeur Eminem a soutenu Joe Biden contre Donald Trump avec son tube "Lose Yourself" :

Eminem - Lose Yourself Official Video © Eminem

Le chanteur canadien Neil Young a porté plainte contre Donald Trump cet été pour l'empêcher d'utiliser ses chansons en expliquant qu'il ne pouvait "en son âme et conscience, permettre que sa musique serve de support à une campagne d'ignorance et de haine, conflictuelle et anti-américaine". Rockin' In The Free World !

Neil Young - Rockin' In The Free World © Neil Young - Frank 'Pancho' Sampedro

Moi mon président de cœur c'est Wyclef Jean, ancien du groupe The Fugees qui en 2019 avait peur que Trump soit réélu. "If I was President..."

Wyclef Jean - If I was President - Dave Chappelle's Block Party.avi © Wyclef Jean

Allez, on se quitte avec ce titre joyeux de Stevie Wonder qui s'est battu pour que l'anniversaire de Martin Luther King, Jr. devienne une fête nationale :

Happy Birthday · Stevie Wonder © Stevie Wonder

Bienvenue dans le Club de Mediapart

Tout·e abonné·e à Mediapart dispose d’un blog et peut exercer sa liberté d’expression dans le respect de notre charte de participation.

Les textes ne sont ni validés, ni modérés en amont de leur publication.

Voir notre charte

À la Une de Mediapart

Journal
Total persiste et signe pour le chaos climatique
Dans une salle presque vide à la suite du blocage de son accès par des activistes climatiques, l’assemblée générale de Total a massivement voté ce 25 mai pour un pseudo-plan « climat » qui poursuit les projets d’expansion pétro-gazière de la multinationale.
par Mickaël Correia
Journal
Fusillades dans les écoles : le cauchemar américain
Une nouvelle fusillade dans une école élémentaire a provoqué la mort d’au moins 19 enfants et deux enseignants. L’auteur, âgé de 18 ans, venait d’acheter deux armes à feu de type militaire. Le président Joe Biden a appelé à l’action face au lobby de l’industrie des armes. Mais, à quelque mois des élections de mi-mandat, les républicains s’opposent à toute réforme. 
par François Bougon et Donatien Huet
Journal — France
Le candidat Gérald Dahan sait aussi imiter les arnaqueurs
Candidat Nupes aux législatives en Charente-Maritime, l’humoriste a été condamné en 2019 par les prud’hommes à verser plus de 27 000 euros à un groupe de musiciens, selon les informations de Mediapart. D’autres artistes et partenaires lui réclament, sans succès et depuis plusieurs années, le remboursement de dettes.
par Sarah Brethes et Antton Rouget
Journal
Gare d’Austerlitz : le futur complexe immobilier visé par une plainte
Des associations viennent de déposer plainte pour détournement de fonds publics au sujet de la construction du futur siège de l’Agence française de développement. Elles dénoncent son coût de 924 millions d’euros, au centre d’un gigantesque projet de bureaux et de galeries commerciales.  L’aménagement de ce quartier au cœur de Paris crée une cascade de controverses.
par Jade Lindgaard

La sélection du Club

Billet de blog
Pour Emily et toutes les femmes, mettre fin à la culture du viol qui entrave la justice
[Rediffusion] Dans l'affaire dite du « viol du 36 », les officiers de police accusés du viol d'Emily Spanton, alors en état d'ébriété, ont été innocentés. « Immense gifle » aux victimes de violences masculines sexistes et sexuelles, cette sentence « viciée par la culture du viol » déshumanise les femmes, pour un ensemble de collectifs et de personnalités féministes. Celles-ci demandent un pourvoi en cassation, « au nom de l’égalité entre les hommes et les femmes, au nom de la protection des femmes et de leur dignité ».
par Les invités de Mediapart
Billet de blog
En finir avec la culture du viol dans nos médias
[Rediffusion] La culture du viol est omniprésente dans notre société et les médias n'y font pas exception. Ses mécanismes sont perceptibles dans de nombreux domaines et discours, Déconstruisons Tou(rs) relève leur utilisation dans la presse de masse, dans la Nouvelle République, et s'indigne de voir que, depuis près de 10 ans, ce journal utilise et « glamourise » les violences sexistes et sexuelles pour vendre.
par Déconstruisons Tours
Billet de blog
Amber Heard et le remake du mythe de la Méduse
Depuis son ouverture le 11 avril 2022 devant le Tribunal du Comté de Fairfax en Virginie (USA), la bataille judiciaire longue et mouvementée qui oppose Amber Heard et Johnny Depp divise l'opinion et questionne notre société sur les notions fondamentales de genre. La fin des débats est proche.
par Préparez-vous pour la bagarre
Billet de blog
Portrait du ministre en homme fort (ou pas)
Le nom de Damien Abad m'était familier, probablement parce que j'avais suivi de près la campagne présidentielle de 2017. Je n'ai pas été surprise en voyant sa photo dans la presse, j'ai reconnu son cou massif, ses épaules carrées et ses lunettes. À part ça, je ne voyais pas trop qui il était, quelles étaient ses « domaines de compétences » ou ses positions politiques.
par Naruna Kaplan de Macedo