L'histoire du lanceur d'alerte Edward Snowden portée à l'écran par Oliver Stone

Pourquoi en 2013, Edward Snowden, ancien employé de la CIA et de la NSA qui mène une vie confortable à Hawaï avec un salaire de 200.000 dollars par an fuit vers Hong Kong avant de trouver refuge en Russie ?

En juin 2013, avec des journalistes du Guardian, Edward Snowden dévoile la surveillance massive d'Internet mise en place par l'Agence de sécurité nationale américaine.

Suite à ces révélations, Snowden qui se dit « patriote » mais devient un « traître » pour les autorités de son pays déclare : « je suis prêt à sacrifier tout cela parce que je ne peux, en mon âme et conscience, laisser le gouvernement américain détruire la vie privée, la liberté d'Internet et les libertés essentielles des gens du monde entier avec ce système énorme de surveillance qu'il est en train de bâtir secrètement ».

C'est d'ailleurs Snowden lui-même qui a décidé de révéler son identité : « je n'ai pas l'intention de me cacher, parce que je sais que je n'ai rien fait de mal ». 

Alors ce film ? Oliver Stone explique dans un entretien au Huffington Post : « ce que je tiens vraiment à faire comprendre, c'est qu'en dépit de toutes les révélations d'Edward Snowden, on ne sait pas encore tout. On sait juste qu'il y en a bien davantage ». 

Avec ce « biopic mainstream aux accents de thriller parano », Oliver Stone « veut médiatiser le combat d’Edward Snowden (avec la bénédiction et la collaboration de celui-ci) » résume Première dans sa critique du film. Et Next INpact d'ajouter : « on note que tout ce qui touche à la technologie est mis de côté, ou presque. Sans doute une manière de ne pas faire fuir un public profane en la matière ». Ce qu'il faut retenir de ce film comme le dit le Monde, c'est que Snowden « n’est ni ambitieux ni avide. C’est un jeune homme ordinaire qui a pris une décision extraordinaire, en abandonnant travail, famille et patrie pour rendre public un secret dont il était le détenteur accidentel. » Espérons donc que ce film contribuera à faire connaître l'histoire de Snowden et l'importance de ses révélations pour les  « Homo Numericus » que nous sommes devenus.

Et pour information, je vous recommande également l'excellent documentaire « Citizenfour »  (Oscar du meilleur film documentaire) de Laura Poitras, journaliste qui avait été contacté par Snowden dès janvier 2013. Elle a rejoint Snowden à Hong kong en mai 2013 avec deux journalistes du Guardian et a filmé cette rencontre avec le lanceur d'alerte dans une chambre d'hotel. Ce documentaire est disponible en DVD en version originale sous-titrée en version française chez Blaq Out.

La campagne de l'ONG Amnesty International « Edward Snowden est un héros, pas un traître » est ici.

 

Snowden Snowden

 

 

 

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.