jean-pierre favier
Formateur
Abonné·e de Mediapart

171 Billets

0 Édition

Billet de blog 24 avr. 2017

jean-pierre favier
Formateur
Abonné·e de Mediapart

Les programmes de Macron et Le Pen analysés par Amnesty

L'ONG Amnesty International qui défend les Droits de l'homme a interpellé et analysé les programmes des 11 candidats à l'élection présidentielle sur les thématiques des libertés individuelles et des réfugiés. Focus sur Macron et Le Pen.

jean-pierre favier
Formateur
Abonné·e de Mediapart

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.

Amnesty International est une ONG qui défend les Droits de l'homme et qui veut faire respecter l’ensemble des droits humains inscrits dans la Déclaration universelle des droits de l’Homme. 

A l'occasion des élections présidentielles, Amnesty a interpellé les 11 candidats à se prononcer sur dix droits fondamentaux. « L'analyse a été menée à l'aune de nos recommandations portant sur les thématiques des libertés individuelles et des réfugiés, en tenant compte de l'égalité d'accès aux droits pour tous » explique l'ONG. Regardons les programmes d'Emmanuel Macron et de Marine Le Pen.

Les libertés pour Emmanuel Macron selon Amnesty ? « peu de propositions concrètes pour leur protection ». Macron n'est pas gêné d'ailleurs de reprendre le slogan « la sécurité, première des libertés » défendu avant lui par le Front National, Nicolas Sarkozy ou Manuel Valls ! Amnesty rappelle que « l’exigence légitime de sécurité ne doit pourtant pas faire oublier les autres libertés, mises à mal ces dernières années au nom de la lutte contre le terrorisme ». 

Et sur la proposition de « fermeture des lieux de culte dans lesquels certains prêchent l'apologie du terrorisme», l'ONG dit que « le droit commun permet déjà la dissolution d’association » et qu'elle « va à l’encontre de nos recommandations qui s’opposent à l’inscription dans le droit commun des mesures prévues dans le cadre de l’état d’urgence ».

Pour le Marine Le Pen, Amnesty met en garde : « Les principes en faveur des libertés présents dans le programme de Marine Le Pen sont remis en cause par des propositions concrètes discriminatoires et stigmatisantes, dangereuses pour les droits et libertés ».

L'ONG cible notamment la proposition « d'expulser tous les étrangers en lien avec le fondamentalisme islamiste ». Le motif « lien avec le fondamentalisme islamiste » est « vague et de nature à discriminer des personnes en raison de leur origine ou de leur religion ». Amnesty rappelle qu'une « personne qui représenterait un danger grave pour l’ordre public peut déjà faire l’objet d’une expulsion, quelles que soient ses croyances ou opinions ». Donc nous sommes prévenus : Marine Le Pen est bien une candidate d’extrême-droite !

Amnesty

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.

Bienvenue dans le Club de Mediapart

Tout·e abonné·e à Mediapart dispose d’un blog et peut exercer sa liberté d’expression dans le respect de notre charte de participation.

Les textes ne sont ni validés, ni modérés en amont de leur publication.

Voir notre charte

À la Une de Mediapart

Journal — Violences sexistes et sexuelles
Ce que deviennent 100 affaires révélées depuis #MeToo
Que sont devenues les révélations en avalanche dans les médias français depuis #MeToo, en 2017 ? Ont-elles été judiciarisées ? Quelles en ont été les conséquences ? Mediapart a décortiqué 100 dossiers parmi les plus retentissants.
par Lénaïg Bredoux, Donatien Huet et Marine Turchi
Journal — Violences sexistes et sexuelles
Deux magistrats sur #MeToo : « C’est un moment historique, il ne faut pas le rater »
Mediapart s’est entretenu avec un tandem qui a multiplié les innovations dans la lutte contre les violences faites aux femmes. Pour Gwenola Joly-Coz, première présidente de la cour d’appel de Poitiers, et Éric Corbaux, procureur général, l’institution judiciaire a besoin de plus de moyens.
par Marine Turchi
Journal — Asie et Océanie
En Chine, la politique « zéro Covid » est de plus en plus contestée
Des chiffres de contamination record en Chine poussent les autorités à décréter de nouveau des mesures de confinement un peu partout dans le pays. Ce qui entraîne des réactions de plus en plus vives, y compris des émeutes, comme récemment dans la plus grosse usine d’iPhone au monde dans le centre du pays.
par François Bougon
Journal
Les frappes aériennes russes contre les infrastructures : des crimes sans châtiment ?
Depuis le 24 février et l’invasion de l’Ukraine, les opérations aériennes russes interrogeaient les spécialistes par leur faible volume et leur apparente retenue. Mais depuis le 10 octobre, les choses ont brutalement changé. Quels sont les objectifs de l’armée russe et dans quelle mesure ces attaques constituent-elles des crimes contre l’humanité ? Une chronique de Cédric Mas, historien militaire.
par Cédric Mas

La sélection du Club

Billet de blog
De quoi avons-nous vraiment besoin ?
[Rediffusion] Le choix de redéfinir collectivement ce dont nous avons besoin doit être au centre des débats à venir si l'on veut réussir la bifurcation sociale et écologique de nos sociétés, ce qui est à la fois urgent et incontournable.
par Eric Berr
Billet de blog
Interview d'E., 35 ans, éboueuse-rippeuse
E. travaille depuis trois ans dans une entreprise privée de la collecte de déchets. Dans cet entretien, elle nous présente son parcours, évoquant la solidarité aussi bien que les difficultés rencontrées à son poste : le manque de formation, la pression managériale, la surcharge de travail, les discriminations de genre, le gaspillage...
par Jeanne Guien
Billet d’édition
Besoins, désirs, domination
[Rediffusion] Qu'arrive-t-il aux besoins des êtres humains sous le capitalisme ? Alors que la doxa libérale naturalise les besoins existants en en faisant des propriétés de la «nature humaine», nous sommes aujourd'hui forcé·es, à l'heure des urgences écologique, sociale et démocratique, à chercher à dévoiler et donc politiser leur construction sociale.
par Dimitris Fasfalis
Billet de blog
Voilà ce qu’il va se passer avec vos achats du Black Friday
Vendredi, c’est le Black Friday, et vous allez être tenté d’acheter de nouveaux vêtements. Et on vous comprend : c’est difficile de résister à ce t-shirt bon marché qui vous fait de l'œil et qui est soudainement à - 70%. Avant de faire quelque chose que vous allez sûrement regretter, on doit vous dire ce qui risque de se passer avec votre t-shirt.
par StopFastFashion