jean-pierre favier
Formateur
Abonné·e de Mediapart

171 Billets

0 Édition

Billet de blog 25 sept. 2022

jean-pierre favier
Formateur
Abonné·e de Mediapart

Pharoah Sanders s'est envolé, quelques perles de sa musique en partage

Le saxophoniste et compositeur américain Pharoah Sanders nous a quitté le 24 septembre 2022. Il est connu pour avoir joué en 1965 dans le groupe de John Coltrane et avoir été un pionnier du Free Jazz, du Spiritual jazz puis de l'Ethno-jazz. Il a publié plus d'une trentaine d'albums en solo.

jean-pierre favier
Formateur
Abonné·e de Mediapart

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.

Le compositeur et saxophoniste américain Pharoah Sanders s'est éteint à Los Angeles le 24 septembre 2022 à l'âge de 81 ans. Il était né en 1940 à Little Rock dans l'état de l'Arkansas.

Pharoah Sanders (Deutsches Jazzfestival 2013) © Oliver Abels

Passionné de la musique de John Coltrane depuis 1986, j'avais écouté les enregistrements du groupe de 1965 avec Pharoah Sanders (John Coltrane Featuring Pharoah Sanders – Live In Seattle) mais je ne connaissais pas encore à l'époque la discographie musicale de Farrell Sanders, surnommé Pharoah, alias le Pharaon.

C'est grâce à un ami qui m'a passé l'album "Heart Is A Melody" de 1983 que j'ai pu vraiment découvrir son univers. Cet album intégrait des compositions originales de Sanders mais également une reprise magistrale du titre "Olé" de John Coltrane. Et ce disque enregistré en concert permettait aussi d'entendre l'énergie incroyable du quartet de cette époque.

Pharoah Sanders - Olé © John Coltrane

Après cette belle découverte, j'ai donc commencé ensuite à m'intéresser aux productions plus anciennes du Pharaon du jazz ! Un des albums les plus connus de Pharoah Sanders est "Karma" publié en 1969 avec le titre "The Creator Has A Master Plan". C'est une très belle collaboration avec le chanteur Leon Thomas.

Pharoah Sanders - The Creator Has A Master Plan © Pharoah Sanders

Un autre album important de Sanders, toujours avec le chanteur Leon Thomas est "Jewels Of Thought" sorti en 1970 avec le titre "Hum-Allah-Hum-Allah-Hum-Allah".

Pharoah Sanders - Hum-Allah-Hum-Allah-Hum-Allah © Pharoah Sanders

En 1974, l'album "Love In Us All" contient le titre "Love Is Everywhere". Une version Live de ce titre est écoutable sur le site de France Musique (Concert au Studio 104 de la Maison de la Radio à Paris le 17 novembre 1975).

Pharoah Sanders - Love Is Everywhere © Pharoah Sanders

Un autre titre important du Pharaon du jazz publié sur un album de 1980 : "You've Got to Have Freedom" 

Pharoah Sanders - You've Got to Have Freedom © Pharoah Sanders

En 1982, un album réunit le pianiste McCoy Tyner, le batteur Elvin Jones - tous deux membres du fameux quartet historique de John Coltrane - et Pharoah Sanders. Ils interprètent notamment une composition de Sanders, "Origin".

Origin - Elvin Jones-McCoy Tyner Quintet © Pharoah Sanders

En 1985, un nouvelle collaboration avec le chanteur Leon Thomas apparaît dans l'album "Shukuru". 

Pharoah Sanders feat. Leon Thomas - Sun Song © Leon Thomas

En 1991, Sanders publie "Welcome To Love" un très bel album de ballades, avec comme dernier titre cette composition personnelle qu'il interprète en solo.

Pharoah Sanders - The Bird Song © Pharoah Sanders

Ce qui est intéressant avec Pharoah Sanders, c'est qu'il a toujours cultivé un intérêt particulier pour les musiques du monde et a participé à de nombreuses rencontres musicales avec par exemple Yoko Ito Gates, musicienne japonaise de Koto.

Pharoah Sanders - Kazuko (Peace Child) © Pharoah Sanders

Il a joué aussi avec le joueur de sitar James Pomerantz.

Pharoah Sanders - Soledad © Pharoah Sanders

Pharoah Sanders s'intéresse aussi aux styles de musique du continent africain : il a enregistré un album avec des gnawas marocains comme Maleem Mahmoud Ghania.

Pharoah Sanders & Maleem Mahmoud Ghania - Peace In Essaouira (For Sonny Sharrock) © Pharoah Sanders

Il a joué aussi en compagnie du grand percussionniste nigérian Babatunde Olatunji sur l'album "Rejoice" publié en 1981.

Pharoah Sanders - Highlife © Pharoah Sanders

En 1995, Sanders publie l'album "Message From Home" avec ce titre "Our Roots (Began In Africa)" et des musiciens africains comme le Gambien Foday Musa Suso.

Pharoah Sanders - Our Roots (Began In Africa) © Pharoah Sanders

Et sur cet album publié en 1987, Lynn Taussig joue du Sarod (instrument de musique à cordes pincées apparu au xixe siècle au nord de l'Inde) tandis que Pharoah Sanders joue avec un instrument à anche double créé par l’artisan espagnol Lorenzo Sancho. 

Pharoah Sanders - Midnight at Yoshi's © Pharoah Sanders

L'album "Save the children" date de 1998 et Sanders joue notamment avec les maîtres indiens des percussions Zakir Hussain et Trilok Gurtu.

Pharoah Sanders - My Jewels Of Love © Pharoah Sanders

En 1997, Pharoah Sanders participe au dernier album des précurseurs américains du rap et activistes The Last Poets.

This Is Madness - The Last Poets & Pharoah Sanders © The Last Poets

La première fois que j'ai pu voir Pharoah Sanders en concert, c'était à Varsovie en juin 1999, concert filmé.

Pharoah Sanders Quintet - Warsaw Summer Jazz Days, Poland, 1999-06-27 © Pharoah Sanders

C'est d'ailleurs lors de ce concert que j'ai découvert une de ses dernières compositions nommée "Tina" et enregistrée par la suite en 2003 sur un label japonais.

Pharoah Sanders - Tina © Pharoah Sanders

Ensuite j'étais présent au concert en 2004 au festival de jazz de Marciac !

Pharoah Sanders - It's Easy to Remember - Live in Marciac 2004 © Pharoah Sanders

Et la dernière fois que j'ai vu Pharoah Sanders, c'était au festival "Jazz sur son 31" à Toulouse en 2008, dernier beau souvenir.

Voici la dernière participation de Pharoah Sanders qui date de 2020 à un beau projet :

Promises "Movement 1" by Floating Points, Pharoah Sanders & The London Symphony Orchestra © Sam Shepherd

Quelques titres en bonus: Pharoah Sanders joue la musique de John Coltrane

Sur cet album de 1981, une version de "Central Park West", une très belle mélodie.

Pharoah Sanders - Central Park West © John Coltrane

Dans cet album de 1987, très belle version du titre "Equinox".

Sublime Pharoah Sanders! ➖ ‘Equinox’ Short Version 8:36 © John Coltrane

En 1988, dans l'album "A Tribute To John Coltrane", Sanders joue en compagnie du pianiste McCoy Tyner une version enlevée du titre "The promise".

McCoy Tyner - Pharoah Sanders - The Promise © John Coltrane

Dans un album publié en 1989, Pharoah Sanders interprète cette superbe version du titre "Living space".

Pharoah Sanders - Living Space © John Coltrane

Dans l'album "Crescent With Love" publié en 1991, Pharoah Sanders interprète plusieurs titres de Coltrane dont le titre "Lonnie's Lament".

Pharoah Sanders Quartet - Lonnie's Lament © John Coltrane

Pour terminer, voici une version du titre "Welcome". Lors des trois concerts que j'ai pu voir, Sanders a toujours commencé son concert par ce titre... Peut-être une manière de saluer le public et de rendre hommage en même temps à Coltrane. A noter qu'il n'a jamais enregistré ce titre et qu'il ne le joue qu'en concert. Voici la version du concert à Londres en 2011. Rest in Peace Pharoah !

Welcome ( Live at Jazz Cafe London 2011) - Pharoah Sanders © John Coltrane

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.

Bienvenue dans le Club de Mediapart

Tout·e abonné·e à Mediapart dispose d’un blog et peut exercer sa liberté d’expression dans le respect de notre charte de participation.

Les textes ne sont ni validés, ni modérés en amont de leur publication.

Voir notre charte

À la Une de Mediapart

Journal — Justice
« Après Perdriau maître chanteur, voici Perdriau maître censeur »
Un nouveau conseil municipal sous tension s’est tenu lundi à Saint-Étienne, dix jours après la censure préalable d’un article de Mediapart. Les appels à la démission du maire se sont multipliés, à l’intérieur comme à l’extérieur de l’hôtel de ville. Inflexible, Gaël Perdriau a déclaré qu’il ne démissionnera pas, même s’il est mis en examen. 
par Mathieu Martinière (We Report)
Journal
Entre les États-Unis et l’Europe, l’ombre d’une guerre commerciale
L’adoption d’un programme de 369 milliards de dollars par le gouvernement américain, destiné à attirer tous les groupes sur son territoire, fait craindre une désindustrialisation massive en Europe. Les Européens se divisent sur la façon d’y répondre. 
par Martine Orange
Journal — Services publics
« RER régionaux » : une annonce qui masque la débâcle des transports publics
En lançant soudainement l’idée de créer des réseaux de trains express dans dix métropoles françaises, Emmanuel Macron espère détourner l’attention du délabrement déjà bien avancé de la SNCF et de la RATP, et du sous-investissement chronique de l’État.
par Dan Israel et Khedidja Zerouali
Journal — Fiscalité
Le budget de la ville de Paris est-il vraiment une escroquerie ?
Le ministre des comptes publics Gabriel Attal estime que la gestion budgétaire de la mairie de Paris s’apparente à une pyramide de Ponzi. Une vision caricaturale, qui plus est venant d’un gouvernement qui creuse le déficit de l’État à coups de baisses d’impôts.  
par Mathias Thépot

La sélection du Club

Billet de blog
Témoignage d'une amie Iranienne sur la révolution en Iran
Témoignage brut d'une amie Iranienne avec qui j'étais lorsque la révolution a débuté en Iran. Ses mots ont été prononcés 4 jours après l'assassinat de Masha Amini, jeune femme Kurde de 22 ans tuée par la police des moeurs car elle ne portait pas bien son hijab.
par maelissma
Billet de blog
Voix d'Iran : la question du mariage forcé (et du viol) en prison
Ce texte est une réponse à la question que j'ai relayée à plusieurs de mes proches, concernant les rumeurs de mariages forcés (suivis de viols) des jeunes filles condamnées à mort.
par sirine.alkonost
Billet de blog
Dieu Arc-en-Ciel
« Au nom du Dieu Arc-en-ciel ». C'est ainsi que Kian Pirfalak (10 ans) commençait sa vidéo devenue virale depuis sa mort, où il montrait son invention. Tué à Izeh par les forces du régime le 16 Novembre. Sa mère a dû faire du porte-à-porte pour rassembler assez de glaçons et conserver ainsi la dépouille de son fils à la maison pour ne pas que son corps soit volé par les forces de l’ordre à la morgue.
par moineau persan
Billet de blog
Révolution kurde en Iran ? Genèse d’un mouvement révolutionnaire
Retour sur la révolte en Iran et surtout au Rojhelat (Kurdistan de l’Est, Ouest de l’Iran) qui a initié le mouvement et qui est réprimé violemment par le régime iranien dernièrement (plus de 40 morts en quelques jours). Pourquoi ? Voici les faits.
par Front de Libération Décolonial