jean-pierre favier
Formateur
Abonné·e de Mediapart

170 Billets

0 Édition

Billet de blog 27 mars 2017

Nous n'oublierons pas Aaron Swartz, l'enfant du Net

Militant des libertés numériques et du libre partage de l'information, Aaron Swartz s'est suicidé en janvier 2013 à l'age de 26 ans. Un livre qui rassemble ses écrits vient d'être publié.

jean-pierre favier
Formateur
Abonné·e de Mediapart

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.

Militant des libertés numériques et du libre partage de l'information, Aaron Swartz s'est suicidé en janvier 2013 à l'age de 26 ans quelques semaines avant la tenue de son procès dans « l'Affaire JSTOR ».

Wikipédien actif, engagé au fil des années dans de nombreux projets autour de l'informatique (RSS, Creative Commons, Reddit), il avait créé le collectif « Demand Progress » qui soutenait notamment l'action des lanceurs d'alerte ou encore demandait l'abrogation du Patriot Act de Bush.

Dans le « Manifeste de la guérilla pour le libre accès » écrit en 2008, Aaron Swartz dit : « nous avons besoin de récolter l’information où qu’elle soit stockée, d’en faire des copies et de la partager avec le monde ».

En 2010, il commence à pirater la base de données du JSTOR (un système d'archivage en ligne de publications universitaires et scientifiques et une bibliothèque numérique) : 4,8 millions de documents protégées par le droit d'auteur. Les poursuites engagées par le FBI et le procureur des États-Unis lui faisaient risquer jusqu'à 35 ans de prison et 1 million de dollars de dédommagement !

Après son suicide, sa famille a dénoncé dans un communiqué la pression judiciaire dont il faisait l'objet : "la mort d'Aaron n'est pas seulement une tragédie personnelle. Elle est le produit d'un système de justice pénale en proie à l'intimidation et à la disproportion des poursuites ». Lire aussi cet article de l'Huma : C’est la marchandisation du savoir qui a tué Aaron Swartz

Mediapart rapporte que Tim Berners-Lee, principal inventeur du World Wide Web (WWW) a tweeté le lendemain de la mort d'Aaron Swartz : « Vagabonds du monde, nous avons perdu un sage. Hackers pour le droit, nous sommes un de moins. Parents, nous avons perdu un enfant. Pleurons ».

A noter que JSTOR donne désormais accès librement et gratuitement à plus de 500 000 articles du domaine public et qu'après l'annonce de son suicide, de nombreux universitaires ont diffusé gratuitement leurs articles scientifiques sur Twitter avec le hashtag #pdftribute.

Le livre « Celui qui pourrait changer le monde » qui vient d'être publié aux  éditions B42 rassemble les articles, textes de conférences et pamphlets politiques d'Aaron. Vous pourrez y lire ceci : « la vraie question n’est pas de savoir quel effet a eu le travail que l’on a accompli, mais à quoi ressemblerait le monde si on ne l’avait jamais accompli » ? 

Un documentaire a été produit en 2014 sur Aaron Swartz grâce à une campagne de financement participatif qui a permis de récolter plus de 90 000 dollars. Vous pouvez voir ce documentaire intitulé « The Internet's Own Boy: The Story of Aaron Swartz » en version originale sous-titrée VF et en accès libre ici

Aaron Swartz © Sage Ross

Bienvenue dans le Club de Mediapart

Tout·e abonné·e à Mediapart dispose d’un blog et peut exercer sa liberté d’expression dans le respect de notre charte de participation.

Les textes ne sont ni validés, ni modérés en amont de leur publication.

Voir notre charte

À la Une de Mediapart

Journal
Aux États-Unis, le Sénat adopte un plan climat sans ambition sociale
Par 51 voix contre 50, le Sénat des États-Unis a adopté le plus ambitieux plan climat de l’histoire du pays, prévoyant une enveloppe de 369 milliards de dollars pour réduire de 40 % les émissions de CO2 entre 2005 et 2030. Mais le volet social a été très largement sacrifié.
par Romaric Godin
Journal — Afrique
Kenya : le pays suspendu à des élections à haut risque
Mardi 9 août se déroulent au Kenya des élections générales. Alors que la population fait face à une crise économique et à une forte hausse des prix, ce scrutin risque de déstabiliser ce pays clé de l’Afrique de l’Est. 
par Gwenaelle Lenoir
Journal — Proche-Orient
L’apartheid, révélateur de l’impunité d’Israël
Le débat sur l’existence ou non d’un système d’apartheid en Israël et dans les territoires palestiniens occupés est dépassé. L’apartheid israélien est un fait. Comme le confirme l’escalade des frappes et des représailles autour de la bande de Gaza, il est urgent désormais de mettre un terme à l’impunité d’Israël et de contraindre son gouvernement à reprendre les négociations.
par René Backmann
Journal — Proche-Orient
Quarante-quatre morts à Gaza depuis le début de l’offensive israélienne
Parmi les victimes des frappes visant la bande de Gaza figureraient quinze enfants et des dirigeants du groupe armé palestinien Djihad islamique. Une trêve entre les deux parties serait entrée en vigueur dimanche soir.
par La rédaction de Mediapart (avec AFP)

La sélection du Club

Billet de blog
Le pouvoir d'achat des fonctionnaires vampirisé par quarante ans de néolibéralisme
Lorsque la spoliation du pouvoir d'achat des fonctionnaires devient une institution sous la Cinquième République...
par Yves Besançon
Billet de blog
Loi pouvoir d'achat : Macron & Borne veulent prolonger notre ébriété énergétique
[REDIFFUSION] 42°C en Gironde. 40°C en Bretagne. 20 000 hectares partis en fumée. Lacs, rivières et sols s'assèchent. Les glaciers fondent. Que fait-on à l'Elysée ? On reçoit le président des Emirats Arabes Unis pour importer plus de gazole. A Matignon ? On défend un projet de loi « Pouvoir d'achat » qui vise à importer plus de gaz du Qatar et des Etats-Unis. Où est la sobriété ?
par Maxime Combes
Billet de blog
La grosse entourloupe de l'AAH
Alors qu'on parle de la victoire de la déconjugalisation de l'AAH, alors qu'on cite les augmentations de ce minima social comme une exception du macronisme, personne ne parle d'une des plus grandes entourloupes des dernières années : la suppression du complément de ressources de 180 euros pour les nouveaux admis dans le système.
par Béatrice Turpin
Billet de blog
par Philippe Soulié