d'un Président de la République à l'autre

 Adresse à Monsieur le Président de la République :

 

Mon temps de parole est plus petit que le temps d’un poème ; à peine celui d’une chanson !

Une seule idée, donc, que j’ai glanée voici quelques jours :

90% de la population scientifique que la terre ait portée, est vivante aujourd’hui, et en activité !

C’est une équation importante : les entreprises industrielles déclinent, les entreprises scientifiques foisonnent ; toutes, en fait, œuvrent dans la direction d’une réduction de la quantité de travail humain nécessaire à la production.

Outre un chômage déjà important, un chômage clandestin se développe dans les entreprises. Les plus grandes payent du pseudo-travail, et le savent ! Ce non-travail larvé est plus grave encore que le chômage lui même.

Ainsi se développe une dissociation sauvage entre les revenus que la société procure à ses membres pour vivre, et le travail que ces membres fournissent.

 

Comment réguler cette évolution ?

Lourde tâche, Monsieur le Président !

 

Cette adresse a été prononcée devant monsieur François Mitterrand le 14 mai 1987 (Video consultable réservée à journalistes.)

 

  25 ans plus tard, en 2012 : qu’en est-il de cette dissociation sauvage entre revenus et travail ? Globalement le processus s’est aggravé, alimenté par une diffusion accélérée des savoirs scientifiques, culturels et économiques au sein de  populations toujours mieux informées et éduquées.

 Des choses ont été tentées à gauche de la politique pour réduire le processus de dissociation en France : développement de la vie culturelle, annualisation du temps de travail, 35 heures, emplois jeunes. Mixage entre politique de l’emploi, politique de la ville, politique de décentralisation  et politique de proximité et de sécurité. Mais, cette même gauche politique, au lieu de faire face, s’est résignée à épouser les avidités conservatrices du capital-libéralisme anglo-saxon. Cela ne conduit nulle part la civilisation, hormis vers la guerre permanente de tous contre chacun. Le livre d’Howard Zinn  égrenant l’histoire populaire des Etats unis, le démontre à satiété.

La droite politique, elle, a volontairement systématisé la dissociation entre revenus et travail : au détriment des  populations, (en commençant par les plus démunis) et au profit des oligarques économiques et politiques, (en commençant par les plus riches.)

Cette dissociation aggravée s’est faite en Lou cédé , à notre insu, sans notre accord de citoyens, ou même contre notre avis. Les savoirs scientifiques ont été ainsi détournés pour être mis au service débridé de l’avidité et du cynisme.

 

Mais nous sommes, nous, ensembles, peuples souverains. En France, comme en  Europe. Soucieux d’égalité, de fraternité de liberté et de démocratie. A l’opposé du capital-liberalistacrime   qui transforme le riz en produit financier  au Sénégal (page 8 du Monde Diplomatique de Février) et qui fait main basse sur les salaires en Europe (page 9 du même Monde Diplomatique)

 

Comment se débarrasser de tous ces gredins, truands, spadassins et  autres pieds nickelés ?

Exaltante et lourde tâche,  chers concitoyens du front de Gauche et de ses environs !

 

Gipéache

 

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.